En attendant Lech

Hier en m’intéressant au cas Ministry, ça m’a fait penser que Nine Inch Nails (enfin Trent Reznor) venait de sortir son nouvel album Year zero. Autant vous dire tout de suite, j’ai pas accroché du tout ! Et pourtant les critiques sont unanimes, mais j’arrive pas. Pourtant cette fois ci, on pourra pas reprocher à Trent les mêmes erreurs que sur son précédent essai With teeth. Cet album effectivement n’apportait rien de neuf à l’édifice, trop produit, prise de risque minimal et au contraire certains diront même que With teeth sonnait pop (je me demande ce qu’ils doivent penser alors du dernier album). C’est vrai que si l’on compare With teeth à un The downward spiral ou à The fragile, on est loin d’être surpris, cela dit à défaut justement de surprendre l’album s’écoutait bien.
Durant la dernière tournée, Reznor en profite pour composer ainsi ce qui sera le successeur du mal aimé album. Il y a donc environ une semaine est sorti Year Zero, soit deux années après le précédent album, une révolution chez le père Reznor, en général faut attendre environ cinq ans entre chaque disque !(en même temps, il a arrêté la drogue, ça aide sûrement…).
Voici donc Year zero, et alors ? Bah pas grand chose, Reznor assume complètement un virage pop clinique, à la croisée d’un Joy Division version indus/électro. Et finalement il est là le problème, certes on voulait une évolution, mais si c’est pour ce retrouver avec un ersatz de rock froid avec des beats tout sauf originaux, entendu milles fois (j’exagère un peu), je vois pas l’intérêt pour moi. Et puis au niveau des structures, les chansons sont effectivement relativement originales, on a droit bien sur aux sempiternels couplet/refrain mais Reznor n’hésite pas à brouiller son propos en ajoutant des longues plages instrus à la fin des chansons de temps en temps. Alors oui le disque est tout sauf virulent, mais finalement il n’est pas là le problème. Si je veux écouter un disque de pop froide déconstruite, j’écoute Low de Bowie et basta ! Chef d’œuvre incomparable et insurpassable.

2 commentaires:

  1. la mygale pictavienne24/04/2007 19:14

    peut etre le meilleur album de boqie pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. L'influence de Brian Eno sur cet album est énorme !

    PS : Warszawa quel chef d'oeuvre.

    RépondreSupprimer