Twilight... au crépuscule de la niaiserie?

J'en conviens... vous pouvez en convenir, écrire une critique du dernier film phénomène adolescent n'est en aucun cas constructif, voire même carrément facile. Le titre du post étant suffisamment éloquent, hormis vouloir (de nouveau) se poser en un garant d'une pose cinéphile pseudo élitiste (1), rédiger un post sur Twilight n'apporte rien... à l'image de ce long métrage en somme?

En préambule, autant faire amende honorable et jouer les faux jetons par la même occasion, que les admirateurs de Stephenie Meyer ou du terne Robert Pattinson me pardonnent mais je ne suis pas l'instigateur à proprement parlé de cette missive. En d'autre terme, "responsable mais pas coupable" pour reprendre une célèbre phrase que les moins de quinze ans ne doivent pas connaitre justement. Ainsi, innocemment (2) plongé dans mon stupre, intoxiqué par mes histoires de rayon laser aphrodisiaque et autres pom-pom girls nymphomanes, je me suis souvenu du lobbying intensif effectué par deux de mes lectrices. N'écoutant que mon courage, mon masochisme ayant enduré des épreuves tout aussi éprouvantes, ne voulant surtout point décevoir mon lectorat féminin, j'ai donc décidé en pleine possession de mes moyens de regarder, non sans appréhension, le premier volet de la quadrilogie Twilight.

Twilight ou l'histoire de la jeune Bella qui du haut de ses dix-sept printemps doit désormais vivre chez son père, sa mère (3) accompagnant à partir de maintenant son second mari, joueur de baseball de son état, sur les routes de la belle Amérique. Non contente de devoir quitter l'Arizona et Phœnix pour déménager dans l'un des états les plus pluvieux des USA, l'état de Washington, (Isa)Bella se retrouve ni à Seattle ni à Twin Peaks mais dans une bourgade non moins sympathique appelée Forks où l'on n'y décompte pas moins de 3000 âmes... Très vite intégrée au lycée local, Bella fait la connaissance du mystérieux Edward Cullen, un jeune homme lunatique qui vit pratiquement en vase clos avec sa fratrie, ce qui n'empêche pas les deux jeunes gens de sentir attirés l'un vers l'autre... Bella découvrant ainsi le secret que porte Edward et sa famille...

L'une des raisons véritables de mon propos (fielleux?) provient de plusieurs commentaires lus quelque part sur la toile concernant les quelques critiques réservées sur les qualités de ce film. On peut en effet facilement lire comme argumentation qu'il s'agit avant tout d'un film pour adolescents, ce qui devrait donc finalement si l'on en croit les auteurs de ces commentaires, disculper la réalisatrice de son méfait, tout du moins nuancer le jugement de certaines personnes à la dent dure. Comment appréhender une telle argumentation, qui n'en est pas une... Soit passé un âge, ici l'adolescence, nous ne sommes plus capables d'avoir un avis suffisamment objectif relatif aux œuvres auxquelles elles sont destinées, soit l'adolescent est assez intelligent pour faire la part des choses, et accepter que la dite œuvre soit bancale ou ratée car elle lui est seulement destinée. Dans le premier cas, même si certains aspects de notre adolescence ne sont en aucun cas glorieux, il parait difficile pour l'adulte de ne pas être capable de retrouver une certaine innocence ou se souvenir de ses premiers émois via une œuvre de fiction, quand bien même celle-ci vise en premier lieu un public ado. Quant au second point, réussir à nous faire croire qu'un ado peut se suffire amplement d'une histoire fade, linéaire et sans saveur du fait de son inculture crasse est certes flatteur pour le premier cynique venu mais est en aucun cas recevable... à moins de déterrer le fameux bouclier du ressenti...

Twilight ou l'amour impossible entre une jeune mortelle et un vampire presque centenaire. Si l'on en croit les lecteurs du roman, Stephenie Meyer réussissait à retranscrire à travers son personnage aux dents longues les affres de la sexualité naissante chez les adolescents.... thème certes pas très original, d'autres l'ont fait bien avant, mais pourquoi pas. Malheureusement, la cinéaste Catherine Hardwicke a minoré cette intéressante métaphore pour développer un point de vue insipide, juste apte à enquiller les scènes romantico-fantastico-pouet pouet: par exemple je grimpe dans les arbres ou je scintille de milles diamants grâce aux rayons du soleil (quant à l'accompagnement musical de cette scène "mémorable"...). Ainsi pour un film qui dure deux heures, les 3/4 du long métrage pour reprendre la non moins savoureuse chanson du professeur Choron lorgne méchamment du côté de "cul-cul la praline". Et la partie action, celle-ci souffre n'en déplaisent aux yeux non avertis d'un cruel manque de moyens (le film n'étant pas directement produit par une major) et celui-ci n'est nullement (ou malheureusement) atténué par une réalisation ingénieuse. Ceci dit, l'aspect financier n'est pas le pire des défauts, puisque Twilight se veut avant tout un film intimiste (sic).

Quant au héros qui n'a en fait pas tant les dents longues que ça, "l'originalité" du propos étant d'aller à l'encontre des poncifs du vampire habituels, certains aspects laissent circonspects. Notre jeune homme a donc 17 ans éternellement. Du reste, son corps ne vieillit certes pas, mais qui lui interdit de vieillir intellectuellement? J'aimerais bien le savoir... en d'autre terme, la sagesse inhérente à un centenaire immortel fait du stop chez notre héros blafard (4)... du coup on s'étonnera pas de ses élans "pédophiles" envers la jeune Bella.

Là où on aurait pu espérer un film à la fois intimiste et épique, Twilight ressemble finalement à un téléfilm... de quoi laisser perplexe le spectateur lambda de plus de 15 ans... à moins de vouloir schématiser et d'admettre que Twilight est avant tout destiné aux midinettes, aux adultes passionné(e)s d'histoires d'amour mièvres et surannées ou au mieux, aux femmes frustrées en mal d'affection (5)?

PS: S. Meyer avoue que son écriture est fortement influencée par la musique des groupes suivant : Coldplay, Muse, Linkin Park... ces deux derniers apparaissant justement dans la bande-originale... c'est un film pour ado !!!! (6).

__________________________________________________________________________________

(1) Ceci dit, celui qui ne croit pas encore que je joue un rôle, devrait attendre l'une de mes prochaines chroniques libidineuses de seconde zone...

(2) Allez savoir pourquoi, je tiens énormément à cet adverbe.

(3) Mère campée par la non moins célèbre Sarah Clarke... alias la délicieuse et perverse Nina Myers... à faire ravaler la chique à n'importe quel fan de 24...

(4) C'est là aussi que le bât blesse, d'un côté on joue la carte d'une "originalité" post-new age et de l'autre on ne peut s'empêcher d'avoir du vampire blafard... vous allez me dire, c'est normal qu'il ne soit pas bronzé puisqu'au soleil il scintille. Oui mais le vampire n'aimant pas la compagnie des humains, rien ne l'empêche de bronzer à l'abri des regards indiscrets... à moins que le scintillement provoque un écran total ce qui l'empêche d'avoir un teint hâlé...mystère...

(5) En d'autre terme, des anciennes midinettes bouffies par les années et la frustration, ayant perdu leurs jeunes années à attendre un hypothétique Prince Charmant...

(6) Je retiens tout de même l'excellent 15 Step de Radiohead... qui n'apparait que lors du générique de fin... un peu tard pour faire avaler la pilule.

45 commentaires:

  1. bon bah moi je l'ai déjà dit mille fois à peu près que j'étais pas cinéphile donc forcément, j'ai pas vu ce film non plus. Mais par contre, j'ai lu ton article avec grand plaisir !
    Sinon, tu savais que l'auteur des livres à rêvé de cette histoire en fait ! (ceci expliquant peut être cela mais chépa, j'ai pas lu non plus !)
    Enfin bon, moijdi, en matière de vampires, ça vaut pas Anne Rice !

    RépondreSupprimer
  2. Etant un fan d'histoires vampiriques après la découverte de Stocker et de Rice, j'avoue avoir été époustouflé par l'hypocrisie du concept même de "vampire" avec la fameuse scène de la forêt :

    "- Je ne peux pas te montrer mon horrible nature !

    - Je t'aimerai quand même vas-y !"

    Et là le monstre en question est en fait au soleil une sorte d'ange doré...
    Et moi qui pensais qu'on était enfin débarrassé de Bouffie et ses vampires !

    RépondreSupprimer
  3. @ Vaness: elle a rêvé cette histoire? Je préfère pas savoir ce qu'elle a pris avant d'aller se coucher alors :P

    @ Syco: le mythe du vampire en prends un sacré coup, c'est certain. Vouloir le dépoussiérer est une entreprise plus que louable, mais attention à ne pas verser dans des histoires trop sucrées qui feraient tourner de l'œil un diabétique.

    RépondreSupprimer
  4. Quoi, t'aimes pas non plus Twilight ?! Il est génial ce film !


    Nan je déconne. Quand même... Après l'avoir vu j'ai trouvé que c'était tout de même moins pire, moins pire que ce que beaucoup laissaient entendre. Il n'empêche qu'effectivement, c'est pas mal niais, très cliché et souvent bien à côté de la plaque. Et ça vise clairement les ados en mal d'amour, démarche pas très honorable (pas qu'il faille pas faire de films pour les ados mais là... ça fait trop Smallville on va dire). Ceci dit y a une ou deux qualités, globalement c'est assez joli (à part le coup du vampire scintillant, ça ça m'a plongé dans le désespoir), l'actrice est assez convaincante et je trouve les éléments autour d'elle, comme son arrivée au lycée ou la relation avec son père, plutôt bien gérés aussi. Ah par contre, l'autre cachet d'aspirine il sert vraiment à rien. Et le film sent franchement le bâclage, à la limite j'ai bien aimé la première moitié, quand tout le mystère règne encore, mais la suite ressemble pas à grand chose. Et j'ai tout à fait ressenti un découpage comme ça, c'est assez déséquilibré, la première partie dans le détail et la seconde qui va très vite... Et effectivement les effets spéciaux (quand ça court et que ça saute d'arbre en arbre) sont dignes d'un téléfilm du début des années 90.
    Hé par contre elle y est la sagesse du vampire centenaire, c'est bien pour ça qu'il veut danser sur du Debussy voyons ! ^^

    Mais il parait que le livre est très captivant, apparemment l'adaptation laisse à désirer, même selon certains fans du truc.


    Choune

    RépondreSupprimer
  5. ouah en moins de temps qu'il n'en faut, que de commentaires! :)

    En fait, bon mon propos parait fielleux, avec en point d'orgue mon dernier paragraphe. Pourtant, il faut plus y voir de la tristesse, un sentiment de gâchis qu'autre chose.
    Le film ne rends vraiment pas service aux adolescents, et le couplet teenmovie ne tient pas une seconde. En aucun cas un teenmovie se doit d'être un film au rabais comme celui-ci.
    Sinon je te rejoinstout à fait Choune sur la jeune interprète et la relation avec le père, tout cela globalement tient la route... par contre faut vraiment avoir 15 ans et avoir les hormones qui carburent pour trouver un semblant charisme au cachet d'aspirine Pattinson...

    Oui bien vu pour Debussy, c'est un des points qui soulignent en filigrane le grand âge du garçon LOL... bon perso j'aurai préféré Satie m'enfin bon... là, c'est chipoter. ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Ben c'est tout le problème qu'on rencontre pour les films, les séries, les bouquins pour enfants et adolescents. Il y a quelques temps, même quand j'étais petite, ce qui était destiné aux enfants n'avait pas à être bête, niais ou moralisateur au ridicule. Mais le fait est que de nos jours on ne prend plus les jeunes au sérieux, en tout cas en France c'est le cas, mais quand je vois au niveau international la façon dont on s'adresse à eux...

    En gros Twilight aurait pu être un bon film si on y avait pas greffé ce côté "vendons par la niaiserie adolescente". Donc je partage tout à fait ton sentiment de gâchis.


    Choune

    RépondreSupprimer
  7. Twilight ne m'a pas déplu à ce point: il faut le regarder pr ce qu'il est, un film de vampires pr ados, mais bon, ça ne vole pas très haut non plus. En revanche, je te conseille vivement de voir le superbe Morse; sorti cette année également.

    RépondreSupprimer
  8. @ Eel: Nan je réfute cet argument qu'il faudrait être plus tendre avec ce film simplement parce qu'il s'agit d'un film pour ados. C'est vraiment prendre les ados pour des crétins.
    Le film n'est pas parfait, mais "Donnie Darko" est l'exemple qu'on peut faire un teenmovie tout sauf bas de gamme.
    Comme je disais à l'une de mes lobbyistes, face à une telle niaiserie, j'en viens à me demander si celle-ci est le fruit volontaire de la romancière et/ou de la romancière, ces dernières elles aussi cachant un cœur de midinette, ou pire une volonté certaine d'assumer une morale conservatrice des plus nauséabondes (pour ce point, elles ont le bénéfices du doute car premièrement, il ne s'agit que du premier tome, et puis j'ai vraiment l'impression qu'elles sont vraiment des midinettes...)

    @ Choune: Ce qui me revient d'ailleurs tout à fait aux propos de demoiselle Choune, auparavant c'était déjà pas brillant, mais on s'enfonce de plus en plus dans des histoires sirupeuses et moralisatrices. Et comme me le faisait remarquer une autre amie, dans la littérature pour enfants/ado, on s'englue de plus en plus... à l'image finalement de ce qu'on tente de faire bouffer à leurs parents dans un sens.

    Par contre, je vous préviens les lobbyistes, je ne visionnerai pas "17 ans encore"!

    RépondreSupprimer
  9. certes, ton argumentation se tient, mais je ne serai pas aussi méchant que toi envers ce film malgré une séquence de baseball assez râtée, il faut le dire.
    Comme je disais, je te conseille Morse qui est l'anti twilight par excellence.

    RépondreSupprimer
  10. Ok c'est noté, merci du conseil ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Bon ben moi mon côté fleur bleue m'a fait apprécié Twilight... même si effectivement je suis quand même un peu d'accord avec ce que tu dis !

    Par contre qu'est ce que t'as à dire que le prince charmant n'existe pas ! Moi j'en ai un paquet au chocolat dans ma cuisine ;-)

    Allez sans rancune, après tout je l'ai bien cherché...
    Et puis désolée pour mon commentaire qui sert à rien :-)

    RépondreSupprimer
  12. Alors ce n'est pas un commentaire qui ne sert à rien. Car ça permet à mon lectorat de connaitre l'une des deux lobbyistes (de tout façon, la seconde n'osera jamais poster un comm'), et puis un commentaire est toujours utile.

    RépondreSupprimer
  13. Moi qui ne suis ni ado ni fleur bleue, je ne vois aucune raison au monde pour accorder 2h10 de ma vie à ce film!
    Plutôt revoir les filmos complètes de Carpenter, Argento et autres Balaguero (là, on peut me répondre que ça n'a rien à voir, et c'est d'ailleurs bien pour ça que je n'ai pas vu - ni lu - "Twilight"!).

    RépondreSupprimer
  14. Bon bah vu qu'on est parti pour les grands écarts de la part de miss Bottine, disons qu'en matière d'histoire d'amour épique, j'aime bcp "le dernier des Mohicans" de Michael Mann.
    Maintenant, des histoires d'amour entre ados qui marquent les esprits... ah vi y'a "Roméo et Juliette", sauf qu'ils ont une vie sexuelle eux et on est loin de la happy end (ceci dit je ne connais pas la fin de cette quadrilogie).

    Bon maintenant, si on cherche un film fantastique, des ados et une histoire d'amour... le choix commence à se restreindre... "Wall-E" ça marche? ^^

    RépondreSupprimer
  15. Dans les histoires d'amour entre ados qui marquent les esprits, il y a aussi "La Boum" ;)

    RépondreSupprimer
  16. Justement Speed, doctoresse es bluette, me la sortit avant-hier comme autre exemple XD

    RépondreSupprimer
  17. speed qui assume ses choix !23/06/2009 22:07

    Oui avec à nous les garçons :-D dont la BO est formidable ...

    RépondreSupprimer
  18. une BO formidable... tu dis ça parce qu'il y a une de tes idoles, le Rital, Claude Barzotti?

    RépondreSupprimer
  19. Dahu Clipperton23/06/2009 23:14

    Ah mais question amours adolescentes, n'oublions pas les très beaux "Virgin suicides" et... "Ken Park", ça marche ?

    (qui a dit que je m'éloignais du sujet ?) (d'ailleurs, "Twilight" ça m'inspire pô du tout) (et je viens de me rendre compte que je n'ai pas vu "Donnie Darko" !) (et même pas "Mysterious skin" de Gregg Araki) (mais la BO de Robin Guthrie et Harold Budd vaut le coup, tout de même) (faut que j'arrête avec les parenthèses)


    Et puis, aaaaaah, "Carrie" de De Palma ! Le premier qui dit qu'il a pu inspirer Sofia Coppola a gagné un exemplaire de "Love gun" de Kiss, dédicacé par Ace Frehley avec du VRAI sang de porc :-D

    (non, sans rire, la scène du bal est tout simplement géniale)
    (et les histoires d'amour, c'est toujours beaucoup plus intéressant quand ça finit mal, non ?)

    RépondreSupprimer
  20. Marrant que tu causes de "Ken Park" cher Dahu, je l'ai vu y'a 3 jours lol

    Pour De Palma, c'est encore bien joué, tu serais pas un peu devin?, car la prochaine chronique sera un De Palma (oui j'avais plus ou moins promis un film libidineux mais c'est pour bientôt, promis!... enfin ça veut pas dire que De Palma n'est pas capable de réaliser des films libidineux mais quand tu verras de quoi il s'agit... tu comprendras LOL)

    Est-ce parce que je ne suis pas fan de King, mais "Carrie" pour ma part reste un De Palma mineur au même titre que "Christine" pour Big John(faut me comprendre, le voyeur que je suis, se sent frustré avec un tel film, la fameuse thématique de Brian est loin d'être exploitée... on est loin du mésestimé "Body Double" (et du non moins fameux "Holly se fait Hollywood"... hum...))

    sinon c'est pas moi qui va te critiquer pour l'usage abusif des parenthèses... ;-)

    RépondreSupprimer
  21. Dahu Clipperton24/06/2009 01:41

    J'attends de voir pour De Palma. C'est marrant, un ami me vante régulièrement les mérites de "Body double", il va vraiment falloir que je le vois, celui-là !

    Quand j'ai vu "Carrie", je n'ai pas du tout repensé à King, en fait. C'est comme pas mal de ses films des 70s, il y a un côté à double tranchant, il prend des clichés et des stéréotypes à bras-le-corps, et on peut très bien le prendre au premier degré... Mais la dérision, le vitriol sont trop prégnants, je crois, pour qu'on puisse ne pas en voir l'ironie assez... saignante (c'est très net dans "Phantom of the paradise" !)
    Il se réapproprie le "film pour ados", mais n'est pas tendre une seule seconde pour leurs pommes (qu'est-ce qu'il se ramasse, le perso de Travolta, au sens figuré comme au sens propre). C'est quand même franchement parodique par endroits (le cours de gym...), mais en même temps, le "couple" formé par Sissy Spacek et son cavalier blond beau gosse d'un soir apporte autre chose. Le plan très long où ils tournoient tous les deux, seuls au monde, avec les seuls projos en guise de décor... Rappelle-toi, au même âge, une personne que tu aies aimé follement, dont tu aies serré la main... Souviens-toi, te dis-je, plonge dans ces souvenirs : il a tout fait passer dans ce plan ;-)
    Et le blond, c'est un jouet pervers entre les mains de sa nana, il est là pour faire croire à ladite Carrie que quelqu'un la désire... mais au final, ne se prend-il pas au jeu au-delà de ce qui était prévu ? N'est-il pas en train de tomber vraiment amoureux de cette fille étrange ? On ne le saura jamais... Et le final, grandiloquent à souhait, mais bien flippant malgré tout, est brillant, trouvje.
    Bon, je suis en train de m'étaler comme pour "Funny games", mais "Carrie" est un très bon film sur l'adolescence, j'insiste !

    (et tout ça pour dire que "Scream" n'a rien inventé pour ce qui est de faire éclater le "teenage movie", et que c'est surtout vaaaaachement moins bien... Si au moins il y avait une Sissy Spacek dedans)
    (et Sissy Spacek, tu ne trouves pas qu'elle a une étrange ressemblance avec Joni Mitchell ???)
    (d'accord, je vais me coucher^^)

    RépondreSupprimer
  22. bon je m'avoue vaincu... à l'occasion je regarderai de nouveau "Carrie" de De Palma :-)

    RépondreSupprimer
  23. Vraiment nul ce film, quasiment rien à y sauver...

    Sinon, Meyer dit que son écriture est influencée par Linkin Park, Muse et Coldplay... c'est... horrible !

    RépondreSupprimer
  24. c'est d'autant plus horrible, Idlewoodarian, que la Meyer a plus de 35 ans... quand on a 15-20 ans c'est excusable, on est jeune, insouciant lol mais passé un certain âge, continué à apprécier Linkin Park, fichtre et pourquoi pas Fred Durst tant qu'on y est!!!
    Alors on pourra toujours me reprocher de jouer la dessus, mais quand même. Finalement, qu'une midinette de 35 ans qui écrit ce genre de bouquin écoute cette soupe, ça me rassure en fait, me conforte même!
    Nan car si elle avait cru bon d'ajouter, je m'inspire du MC5 ou de Nick Cave, ça n'aurait pas été très crédible.

    RépondreSupprimer
  25. Ouais nan, on peut trouver que c'est de la soupe, on peut tout à fait dire que ces groupes ont plutôt un public adolescent, ça me paraît assez vrai, mais y a pas besoin d'être soit même un ado pour être en mesure d'apprécier du Muse ou même (oui même) du Linkin Park. Tout simplement parce que quoi qu'on en pense ce sont des groupes qui ont, ou ont eu des qualités pour lesquelles l'appréciation ne dépend pas de l'âge de l'auditeur. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis, le dernier Linkin Park est une bouse infâme. Mais quand même. Et on en revient au fait que ce qui part dans les oreilles ou les yeux des adolescents n'a pas besoin d'être immonde pour marcher...


    Choune

    RépondreSupprimer
  26. Merci Choune, j'attendais (trépignais?) ta réponse sur ce sujet :D
    Bien sûr que je schématise volontairement, mais bon, on se refait pas! Tout est bon pour enfoncer encore un peu plus "Twilight"... même les procédés les plus faciles, je l'avoue.

    Note tout de même (pour une fois?), je n'ai pas cité Coldplay! En même temps, ce groupe est si grand public qu'il ne s'adresse pas à une génération type.
    M'enfin bon, citer Muse ou LP, moi j'appelle ça de la provocation! :P

    RépondreSupprimer
  27. Ouais... T'as raison on se refait pas. De toute façon passés 20 ans on est déjà tous des vieux cons et puis voilà.


    N'empêche qu'elle aurait pu s'inspirer de trucs qui fassent bien plus cliché (si si c'est possible), surtout par rapport au thème des vampires. Là ça va encore.


    Choune

    RépondreSupprimer
  28. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis, le dernier Linkin Park est une bouse infâme

    Parce que les précédents étaient bons?

    RépondreSupprimer
  29. Ben en tout cas ils étaient meilleurs. Ils avaient Shinoda, qui est quand même bon (faut écouter son autre projet Fort Minor, c'est du hip hop pas exceptionnel mais bien sympa) alors que là on dirait qu'il a juste servi à répondre aux interviews pour la promo du disque pendant que les autres préparaient leur merde en studio. Et puis, quitte à me faire lyncher, j'avoue que j'aime beaucoup leurs "tubes" : In The End, Crawling, Somewhere I Belong, Breaking The Habit... Et oui, j'aime ce truc rejeté à la fois par les metalleux, les rockeux, enfin un peu tout le monde quoi.


    Choune

    RépondreSupprimer
  30. Ouais alors là Guic' c'est pas fairplay. Justement, j'avais mis le frein à main moi! La perche était si visible que je n'ai pas voulu la prendre, car à mon avis elle cache son jeu mais elle n'attendait que ça Choune! ;-)

    Certes, Meyer aurait pu choisir des groupes plus clichés... tu penses à Evanescence en disant ça? :P

    RépondreSupprimer
  31. Par exemple. Ce que je n'aurais néanmoins pas pu désapprouver puisque j'aime Evanescence.

    (et merde)


    En fait je crois, et ça ne m'étonne guère, que pas mal d'amateurs de ce qu'on appelle couramment "metal à chanteuse" (catégorie qui n'a aucun sens, n'est-ce pas) ont aimé Twilight. C'est juste une impression bien sûr... mais j'imagine si on les avait carrément tirés là-dessus en les titillant par leurs groupes préférés...


    Choune

    RépondreSupprimer
  32. Oui bon tu sais Choune, après Coldplay, Queen, Linkin Park... tu peux bien apprécier Evanescence... tu peux même maintenant me dire que tu apprécies Nightwish ou Epica, ça me fait ni chaud ni froid lol

    Oui c'est vrai que la dénomination, groupe metal avec chanteuse est ridicule, mais pas plus que la musique que ces groupes nous proposent ceci dit. Oui bon, celle-là, elle est facile et c'est de la provo à deux francs six sous. Pouf pouf... Ceci dit, c'est pas ma faute aussi si la plupart de ces groupes s'attachent à jouer un metal "clichesque". Enfin, en général, ils arrivent quand même à être plus crédible que Rhapsody et autre Hammerfall... c'est pas dur tu me diras.

    Par contre, plus tu dévoiles tes goûts "honteux", plus je me demande pourquoi tu zones ici ^^. Ce qui prouve qu'on peut avoir un très grand sens de l'humour, être ouverte d'esprit et être un peu maso sur les bords quand même :P

    En tout cas, c'est pas pour mes beaux yeux, je ne les montres plus ^^

    RépondreSupprimer
  33. Déjà, Epica, non, certainement pas ^^

    Ce qui est drôle c'est qu'on me dit souvent que j'ai des goûts de merde... parce que je ratisse trop large. Et je le fais pas exprès, mais chaque fois je me démerde pour mettre en avant, parmi les groupes ou artistes que j'aime, ceux qui sont conchiés dans le milieu où je me trouve. Et précisément, ce qui est marrant, c'est que selon l'endroit, forcément c'est jamais les mêmes. Si je vais sur le blog de GT j'ai des goûts de merde parce que j'écoute du heavy, si je me retrouve au milieu de metalleux j'ai des goûts de merde parce que j'écoute de l'électro :D

    Si je "zone" ici c'est parce que, quand bien même toi aussi tu penserais détenir le monopole du bon goût :) y a pas non plus de méchanceté et de mépris gratuit en dehors de la déconnade. C'est pas si courant, et j'apprécie. Et surtout tu traites quand même parfois de choses que j'aime, au début je suis venue parce que j'avais capté les articles sur Terje Rypdal, Yakuza... Et tout ça m'intéresse ;)

    N'empêche que goûts de merde ou pas, j'ai des arguments pour étayer mon opinion sur chaque groupe. Et le jour où j'ouvrirai un blog je me gênerai pas pour le faire. Et toc.


    Choune

    RépondreSupprimer
  34. Rah la gueule du monopole du bon goût lol
    Après, le fait de vouloir asticoter volontairement ou non des métalleux ou autres, c'est bien ça. C'est toujours sympa par exemple de remettre à leur place les fans d'extrémisme métallique en leur faisant écouter certains titres d'Aphex Twin, de Coltrane ou de Stravinsky. ^^

    Alors comme ça, on te maltraite chez GT? Donne moi des noms!!
    Et puis le plus important, c'est d'assumer ses choix et de les argumenter ;-)

    RépondreSupprimer
  35. Tout à fait ! Quand tu veux je t'explique ce qu'il y a de bien chez Evanescence ^^


    Nan chez GT j'y passe encore regarder ce qu'il raconte parfois mais je ne participe plus, donc on m'y a pas spécialement maltraitée... mais bon, enfin, j'ai déjà dis ce que j'en pensais :D

    Asticoter volontairement ça serait une idée, vu que je le fais jamais, volontairement, mais je suis pas sûre que ça passerait bien partout... Par contre tu l'auras remarqué, dès que je trouve que quelque chose d'injuste ou de faux est dis sur des choses que je connais, je peux pas m'empêcher de réagir. Si tu veux écrire un article sur Coldplay tu sais à quoi t'attendre...


    Choune

    RépondreSupprimer
  36. nan ça va pour Coldplay, merci lol
    Autant je peux enquiller relativement un navet autant un disque, ça demande trop d'effort si on veut faire une critique qui se tienne... ce qui voudrait dire, devoir écouter plusieurs fois, attentivement Coldplay, le supplice!
    Je suis déjà bien gentil en glissant de temps à autre Chris Martin and co dans mes intros, plus, ça serait gâcher mon talent :P

    Je me suis déjà réfréné à écrire l'anti-hagiographie de Michael Jackson aujourd'hui...

    Puis écrire une chro assassine relative à "X&Y" par exemple, bof. Et surtout, ça ne m'amuserait pas le moins du monde.

    Donc un article entier sur Coldplay, pas ici ;-)

    RépondreSupprimer
  37. Je me doute ! Je comprends d'ailleurs, j'aime bien le dernier mais les chansons des précédents qui passent tout le temps partout même moi je les trouve irritantes à force. Par contre, à chaque fois, je comprends comment on peut cracher sur Coldplay, sur Linkin Park, mais Queen je vois pas. Si, si on considère juste ce qu'ils ont fait à partir des années 80 c'est envisageable, mais y a leur première période, et là je comprends vraiment pas.

    Bref, pour en revenir à Twilight, parce que par contre, je suppose que d'ici quelque temps y aura bien un article entier sur la suite ! ^^ Oh ceci dit ce sera peut-être mieux, d'après ce que j'ai compris on devrait beaucoup moins voir le pâtisson puisqu'il a de la concurrence dans la suite de l'histoire. Du coup, si ça tourne plus autour du personnage de Bella déjà...


    Choune

    RépondreSupprimer
  38. Alors ma lobbyiste Speed m'a dit que le prochain film sortait début novembre. Elle est au taquet lol

    Pour Queen, nan mais même durant les 70's c'est indigeste, kitsch et pompeux. Oui je sais de là part de qqn qui a défendu Yes, ça peut prêter à sourire. Mais c'est pas pareil d'abord! Déjà c'est moins pire que ELP (oui ça c'est de l'argumentation, je sais :P)
    Pis en plus, je peux défendre que deux albums de Yes: "Yes Album" et "Fragile", le reste...

    RépondreSupprimer
  39. Ah nan mais c'est n'importe quoi, ca crache sur Queen, Coldplay, mais ça défend Yes ??

    Grand dieu... si je m'attendais à ça. Franchement dans quel monde on vit, pourquoi pas défoncer King Crimson et encenser Dream Theater aussi ?!!

    Je le crois pas.


    Choune

    RépondreSupprimer
  40. Sachez demoiselle qu'à la lecture de ces dernières lignes, mon cœur a saigné.

    Vous connaissez encore bien mal ce blog! Déjà parce que c'est pas ici qu'on va baver sur les rouleaux de Robert Fripp (et là elle me sort "ouais et ta chro sur Lizard, c'était du pâté peut-être?" Oui mais là, c'est un cas exceptionnel! J'en ai fait exprès! Pour montrer que pour une fois, King Crimson s'est planté d'abord!)

    Pour Dream Theater... t'es une comique toi... enfin ça je le savais, t'écoutes Coldplay :P
    C'est pas ici qu'on va faire l'éloge du metal prog, mouarf

    Pis pour Yes, Fragile est tout à fait défendable! surtout face à une fan de Queen qui plus est! (on va pas y arriver, chacun campe sur ses positions lol)

    RépondreSupprimer
  41. Nan mais encore heureux pour KC et DT, j'espère bien que je vais pas trouver ça ici, mais c'est comparable au fait de conchier Queen parce que c'est kitch et boursoufflé tout en appréciant du Yes !
    C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité je trouve.

    Et après c'est moi qui ai des goûts de merde :D


    Choune

    RépondreSupprimer
  42. miiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!

    Je défends deux malheureux albums, je soutiens pas la discographie entière de Yes!!! Et justement jeune effrontée, les deux albums cités ne sont ni kitschs ni boursoufflés, ah ah ah, ça vous en bouche en coin! Quoi, vous ne me croyez pas!
    En plus, je vois pas le problème de dire que Queen est kistch, la plupart des fans assument, s'en accommodent et apprécient ce coté justement, alors arrête de faire ta mijaurée Choune! lol

    Pis de toute façon, j'ai jamais dit que je détenais le bon goût incarné. Et toc! :P

    Y'en a une qui me cherche, elle pourrait bien être citée indirectement dans l'une de mes prochaines intros... ;-)

    RépondreSupprimer
  43. Oh les menaces... Ca doit bien faire marcher le commerce de provoquer les gens dans ses articles hein :p

    Il existe des albums de Yes pas boursoufflés ?
    Bon, d'accord, admettons.

    Mais moi je défends pas non plus la discographie entière de Queen, mais bon quand même, la musique de Queen au départ était tellement vivante, tellement dynamique, et puis les mélodies, les choeurs, et puis Freddie Mercury bon sang ! C'est pas tout le monde qui a un Freddie Mercury au chant. Et j'assume parfaitement le côté kitch, j'écoute des trucs pires à ce niveau-là, mais c'est pas moi qui place ça à côté de "indigeste" comme si c'était un défaut en soi!

    Enfin Yes... bon ben, tout le monde à ses petites faiblesses :)


    Choune

    RépondreSupprimer
  44. Une tétralogie???? Oh my gosh...

    SysT

    RépondreSupprimer
  45. @ Choune: Je t'arrête tout de suite, je veux bien une éloge pour Mercury mais Brian May, ça passera pas. Je te préviens! lol

    @ Syst: Bah justement, il faut prendre ça du bon côté. Ce n'est qu'une tétralogie!! Elle aurait pu faire comme Harry Potter... Je lui en sais gré de n'avoir écrit que 4 tomes!

    RépondreSupprimer