US Go Home - Claire Denis (1994)

Après lui avoir offert une courte apparition dans un de ses précédents moyens métrages Keep It for Yourself (1991), Claire Denis proposa à Vincent Gallo en 1994 un rôle secondaire plus conséquent dans US Go Home produit par la chaîne Arte dans sa collection Tous les garçons et les filles de leur âge (1). Comme peut le laisser supposer le titre de la collection citée précédemment, l'histoire de ce moyen-métrage cerne les affres de l'adolescence.

 
1965. Martine vit avec son frère et sa mère en banlieue non loin de Paris : "pour y aller c'est tout une expédition, alors on n'y va pas". A cet âge où l'idée d'être considérée comme une adulte prévaut, la jeune Martine n'a qu'une idée en tête : perdre sa virginité. Sa mère accepte que cette dernière aille à une soirée à la seule condition que son frère Alain l'accompagne. D'abord réticent, Alain accepte de servir de caution à Martine et à sa meilleure amie Marlène, leurs chemins se séparant en cours de route, chacun allant dans des soirées différentes. Déçues par leur soirée initiale (les parents étant présents), les filles, et en particulier Martine, décident de rejoindre Alain à sa soirée adulte : "ici on couche".
 

Chronique sur la vie sentimentale des ados, quand bien même cette dernière se passe au milieu des sixties, un sujet qui pourrait paraitre à la fois passe-partout et paradoxalement périlleux... qui plus est quand vous décidez d'ajouter à cela l'éveil à la sexualité. Or le scénario coécrit par Claire Denis et Anne Wiazemsky évite les clichés en signant une chronique extrêmement juste par le portrait de son jeune duo interprété par Alice Houri et Grégoire Colin (2). En marge, l'apparition du Capitaine Brown joué par Gallo marque également les esprits dans le rôle du G.I. perdu ("Je suis désespéré. Je tourne en rond dans une forêt parce que vous ne pouvez pas rentrer chez vous"), un rôle une fois encore sur-mesure pour Gallo en incarnant un personnage déphasé et mélancolique.


Les habitués du cinéma de Claire Denis ne seront d'ailleurs nullement surpris de constater la place prépondérante de la musique dans ce film, à l'image de l'extrait audio provenant de la fameuse radio Caroline qui ouvre US Go Home, ou de la musique rock/soul de ces années dont les Animals, les Troggs et Otis Redding.
 
Deux ans plus tard, le trio Alice Houri, Grégoire Colin et Vincent Gallo tourneront de nouveau pour Claire Denis sous l'œil toujours bien veillant d'Agnès Godard à la photographie pour le film Nénette et Boni, film signant le début d'une autre collaboration pérenne avec la réalisatrice, celle avec les Tindersticks.



US Go Home | 1994 | 58 min
Réalisation : Claire Denis
Scénario : Claire Denis, Anne Wiazemsky
Avec : Alice Houri, Jessica Tharaud, Grégoire Colin, Martine Gautier, Vincent Gallo
Musique : Yarol Poupaud
Directeur de la photographie : Agnès Godard
Montage : Dominique Auvray
____________________________________________________________________________________________________
  
(1) Collection dans laquelle on retrouve 9 moyens-métrages tels que Les roseaux sauvages d'André Téchiné ou La page blanche d'Olivier Assayas pour les plus connus (ce dernier devenant L'eau froide pour son exploitation en salle).

(2) Grégoire Colin, qui au même titre que Alex Descas ou Vincent Gallo, est un des acteurs fétiches de l'ancienne assistante de Wim Wenders.

8 commentaires:

  1. Ahh... un b.o. à garder à l'oeil si je comprends bien !

    Par contre, Grégoire Colin, je ne sais pas pourquoi, mais je ne supporte pas du tout sa gueule. C'est épidermique...

    RépondreSupprimer
  2. oui je te comprends tout à fait LOL
    Il a un visage moyennement sympathique, une tête à jouer les salauds comme dans le film d'Erick Zonca "la vie rêvée des anges"... la gueule de l'emploi pourrait on dire.

    Et pourtant dans "Beau Travail" il est énigmatique, sensuel, parfait.

    RépondreSupprimer
  3. Hmm... j'ai du mal à l'imaginer sensuel!
    Mais soit, c'est à voir...

    RépondreSupprimer
  4. bon et bien je crois comprendre qu'en plus d'un cycle Kitano, je pourrais bien me lancer en parallèle dans un cycle Claire Denis alors ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Par contre, Kitano, je le trouve ultra-classe!

    RépondreSupprimer
  6. au moins mon initiative concernant Kitano ne laisse pas indifférent ^^ ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Ce soir je vais me coucher moins bête ! Merci Dr.

    RépondreSupprimer
  8. pas de quoi si je peux rendre service... et c'est gratuit :P

    RépondreSupprimer