Electro pop

Bon avec un titre pareil, j’aurai pu mettre du Depeche Mode, et c’est vrai que je m’étonne de ne pas avoir encore posté un titre d’eux, mais bon ça viendra... et puis on reste plus ou moins dans un registre assez équivalent, de l’electro pop pour neurasthéniques.

Non, aujourd’hui pour clôturer cette semaine pop, intéressons nous au duo Tracey Thorn et Ben Watt, c’est à dire, Everything but the girl.

Pour ceux qui les remettraient pas, la chanteuse est aussi connue pour avoir prêter sa voie sur le titre éponyme (et quelle chanson !) Protection du collectif de Bristol, Massive Attack. Ça vous dit toujours rien ? Pfff !...

La force de ce duo est justement l’organe vocale de Tracey, une belle voix grave, forte, gorgée de spleen mais qui reste toute de même suffisamment chaude pour ne pas pousser au suicide, rien à voir avec Nico donc.

En 1996, le duo décide de surfer, avec l’album Walking Wounded, sur la vague électro/dance/trip-hop qui à le vent en poupe après un album précédent fort réussi mais qui était plutôt acoustique. Et à la différence de certains qui tentent de jouer les suiveurs et se plantent magistralement, ces derniers relèvent et gagnent le défi haut la main, aidés il est vrai par les qualités de Thorn.

PS: pour lundi, vous pouvez sortir les cierges noires, ca va saigner...

3 commentaires:

  1. Sony Barilla06/01/2007 01:32

    Inconnu au bataillon... lol

    RépondreSupprimer
  2. Interessant mais ce n'est pas une chanson représentative du groupe anglais, ceci dit ça se laisse écouter au coin du feu.

    RépondreSupprimer
  3. pas representatif?
    certes, mais vu que de leur discographie je retiens que les 3 derniers albums et qu'ils sont totalement differents,
    ca va etre chaud pour moi de trouver qqch qui represente le duo.

    RépondreSupprimer