My love supreme

J-C, initiales d’un prêcheur vivant il y a deux milles dont les apôtres putassiers ont perverti son message. Oui, mais pas seulement, ce sont aussi les initiales d’un génie de la musique, autant incompris qu’adulé en son temps et de nos jours.

En ce vendredi, je voulais poster une musique à la fois sereine, poignante mais aussi puissante. Et le choix d’Alabama de John Coltrane me paraissait judicieux. Enregistré en novembre 1963, sorti sur l’album Live at Birdland, ce titre fait référence à une tragédie perpétrée à Birmingham, en Alabama où quatre fillettes noires furent tuées dans un attentat à la bombe visant une église baptiste.

Moins d’une semaine après cet enregistrement, un président américain qui s’était battu pour les droits civiques du peuple afro-américain était abattu à Dallas...

John Coltrane – Alabama

1 commentaire:

  1. A love supreme... a love supreme...a love supreme

    RépondreSupprimer