Jesús Franco (1930-2013)

Il est des nouvelles qui touchent plus que d'autres, celle de la mort du réalisateur espagnol Jesús Franco en fait partie. Un an après le décès de sa muse, celui qui était plus connu sous le pseudonyme Jess Franco a donc rejoint Lina Romay hier, 1er avril. A défaut d'écrire une sempiternelle biographie, le Rocky Horror Critic Show lui rendant un hommage perpétuel depuis la chronique de Doriana Gray, le préposé docteur vous propose plutôt un petit diaporama des différents rôles ou apparitions du génial cinéaste madrilène au cours de sa faramineuse filmographie (presque 200 films).
  


     
Jesús dans le rôle de l'inspecteur Tanner (Le diabolique docteur "Z") accompagné de son compositeur Daniel White dans le rôle de l'inspecteur Green


     
Grand amateur de jazz, il signait certains films du nom de Clifford Brown, jeune trompettiste américain mort précocement en 1956. Ici Jesús au trombone au côté de James Warren dans Venus in Furs


Jesús dans une courte apparition en tant qu'adjoint du docteur Seward (Paul Muller) dans Les nuits de Dracula,
sa très fidèle adaptation du roman de Bram Stocker, au côté de Fred Williams dans le rôle de Jonathan Harker


Jesús alias Memmet torturant la belle Ewa Strömberg dans le culte Vampyros Lesbos


Échange de bons procédés : Jesús se faisant torturer par sa muse Soledad Miranda,
dans le vengeur Sie Tötete in Ekstase, relecture du Diabolique docteur "Z"


Jesús accompagnée de la belle Soledad,
dans le rôle de l'espion italien Tino Celli (Der Teufel kam aus Akasava)


Jesús de nouveau dans le rôle d'un inspecteur de police
dans Le journal d'une nymphomane avec Manuel Pereiro


Jesús dans le rôle d'Andy, assistant du Major Oliver Brooks,
dans l'adapation d'une nouvelle d'Edgar Allan Poe La noche de los asesinos (Night of the assassins)


Jesús et Lina réunis dans Downtown (Les putains de la ville basse)
Jesús y jouant un des personnages récurrents de l'univers francien, le privé Al Pereira


Et enfin pour clore ce bref exposé, Jesús dans le rôle d'un réceptionniste d'hôtel un peu particulier,
espionnant la belle Alice Brooks (Lina Romay) dans Macumba Sexual


Hasard de la programmation, la Cinémathèque, dans le cadre de ses soirées Bis et du cycle Hallucinations, lui rend hommage vendredi prochain avec deux films Les innassouvies (Eugénie) avec Christopher Lee et Maria Rohm, ou l'une de ses nombreuses adaptions de l'univers Sadien et Les croqueuses, ou la version hardcore de La comtesse perverse avec Alice Arno et Howard Vernon, version féminine et sexuée du Comte Zaroff.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire