Parliament: Attache moi!

Est ce parce que la chaleur a enfin pointé le bout de son nez dans la Somme ou parce que ces derniers temps on aurait tendance à stimuler mes penchants SM...toujours est il que le thème d'aujourd'hui aura pour sujet ... les menottes...raaaaaaaaaah!! Certes l'utilisation de ces petits ustensiles ont en premier lieu un autre but... mais bon...

Et justement l'autre groupe du dr Funkenstein a écrit une petite ritournelle à ce sujet... En 1976, George Clinton et sa bande de doux dingues sortent leur album ultime, Mothership Connection, avec excusez du peu, deux anciens souffleurs du James Brown band, monsieur Maceo Parker et Fred Wesley. Du coup, épaulé par la basse de Bootsy Collins et le piano de Bernie Worrell, Clinton enchaine les perles en ouvrant l'album avec P-Funk (Wants to Get Funked Up), une formidable merveille funk, un classique qui sera comme toute l'oeuvre de Clinton, samplée par la future génération hip-hop à venir (encore que chez Digital Underground on est plus proche d'une forme de continuité du P-Funk que d'un simple pillage en bonne édu-forme à mon avis).

Mais bon, comme le sujet c'est "attache moi (au radiateur, aux barreaux du lit, etc...)", je vous propose donc leur chanson simplement intitulée, Handcuffs, (menottes en anglais, pour les mous du bulbe). Et en guise d'apéritif, voici quelques paroles du dit titre:

"Do I have to put my handcuffs on you mama?
You're a sweet fine sexy woman and you're good to a man..."

Pas de besoin de traduction il me semble... La prochaine fois je vous parlerai de fouet et autres choses...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire