Cronico Ristretto : The Flight Of Sleipnir - V (2014)

Des nombreuses et obscures nouveautés sorties en 2014 dans le genre doom metal, le cinquième album, sobrement intitulé V, de The Flight Of Sleipnir aura marqué les esprits de bon nombre d'amateurs de riffs plombés, tant ce nouveau disque s'inscrit comme leur essai le plus probant. Gageons que leur signature chez le label européen Napalm Records puissent leur offrir davantage de visibilité. Mais n'allons pas trop vite...
 
Formé en 2007 à Arvada dans le Colorado par la paire Clayton Cushman (guitares, basse, synthétiseurs et chants) / David Csicsely (batterie, guitares et chants), The Flight Of Sleipnir, tiré du nom du cheval à huit jambes d'Odin, fruit des amours divino-zoophiles entre le fripon Loki et l'étalon Svadilfari (1), est comme son nom l'indique davantage attiré par la mythologie nordique que par le far west. 

Dans la continuité de Essence Of Nine (2011) et Saga (2013), Cushman et Csicsely poursuivent leur hybridation musicale en mêlant leurs diverses influences, dont on retiendra en premier lieu la lourdeur et la mélancolie doom, le groove stoner et la virulence black metal. Moins folk et acoustique que précédemment, sans toutefois renier certains élans paganistes (Archaic Rites), la musique de The Flight Of Sleipnir s'appuie désormais davantage sur une assise purement heavy, entre envolées mélodiques et explosions black. Paradoxalement plus proche d'Opeth que d'Enslaved dans sa manière à jongler avec les atmosphères claires et sombres (Gullveig aurait très bien pu être signé par le Mikael Åkerfeldt du début des années 2000), le duo n'a pas son pareil à l'instar de ses glorieux ainés pour composer de longues plages aventureuses, la majeure partie des chansons dépassant les huit minutes. 

Doté d'une production idéale, V de The Flight Of Sleipnir prouve qu'il faudra désormais compter sur ces vikings venus du Colorado.



Bandcamp
Facebook


Titres
01. Headwinds / 02. Sidereal Course / 03. The Casting / 04. Nothing Stands Obscured / 05. Gullveig / 06. Archaic Rites / 07. Beacon in Black Horizon



___________________________________________________________________________________________________ 

(1) Oui, Loki s'est bien transformé en jument pour séduire son bel étalon. Ce n'est pas Zeus qui aurait fait cet écart transgenre pour arriver à ses fins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire