Live report : Tindersticks - Théâtre des Bouffes du Nord, Paris, 20 avril 2016

Du mardi 19 au jeudi 21 avril, les Tindersticks faisaient escale à Paris au théâtre des Bouffes du Nord, dans le cadre de leur tournée européenne (1) en soutien à leur dixième album, The Waiting Room, sorti le 22 janvier dernier. Salué par la critique internationale, le nouveau disque avait, avouons-le, quelque peu déçu le préposé lors des premières écoutes ; quitte à le laisser de côté, en attendant le concert du 20 avril, et ainsi pouvoir le réévaluer dans de meilleures conditions. A la sortie de la salle inscrite au monument historique, le constat était sans appel, The Waiting Room méritait bien une seconde chance. Mais n'allons pas trop vite, comme le veut l'adage...

De leur collaboration avec la réalisatrice Claire Denis, depuis le long métrage Nénette et Boni en 1996, pour lequel les Tindersticks signèrent la musique (tirée majoritairement de leur second album éponyme), le cinéma aura très souvent inspiré ces gentlemen du rock, nombre de leurs chansons pouvant à juste titre est considéré comme la bande originale d'un film imaginaire. De ce constat, il n'est dès lors pas étonnant d'apprendre que le groupe, pour ce Waiting Room, fut à l'initiative d'un projet en collaboration avec le festival international du court métrage de Clermont-Ferrand : proposer pour chaque titre de l'album un film mis en scène par un réalisateur différent (2). Mieux, ce Waiting Room Film Project qui n'avait nulle vocation à jouer bassement les utilitaires promotionnelles, allait offrir une immersion inédite en tant qu'élément scénique.
 
 
 
Le concert fut ainsi scindé en deux sets distincts, une première partie consacrée comme il se doit à l'intégralité du dernier album, tandis que la seconde allait parcourir leurs précédents disques. Autour du trio originel composé du charismatique Stuart Staples au chant et guitare, Neil Fraser à la guitare et David Boulter aux claviers, et accompagnés d'Earl Harvin à la batterie et Dan McKinna à la basse, s'adjoignirent à la formation deux saxophonistes. Cet apport cuivré, tout sauf anecdotique, apporta à leur prestation une touche colorée et chaude à leur orchestration, à l'image de l'inhabituel (et légèrement crispant) Help Yourself, dont le court-métrage est signé par Claire Denis, ou du funky Were We Once Lovers, chacun extrait du nouveau disque. Quant à l'apport des courts-métrages sur la musique et le concert, le Waiting Room Film Project aura permis, tant sur le fond que sur la forme, au groupe de se fondre littéralement dans les images diffusées sur la scène, tel lors de l'hommage à la regrettée Lhasa de Sela sur Hey Lucinda, du crépusculaire titre éponyme ou du rugissant We Are Dreamers!, un des moments forts de ce premier set.

 

Loin d'être passéiste comme tant de formation de cet âge, le second set fit au contraire la part belle aux récents albums, soit la moitié du précédent et excellent The Something Rain (2012), plus quelques réminiscences de Waiting for the Moon (2003) (en guise de rappel) à Falling Down a Mountain (2010). Seul écart nostalgique, les classiques revisités She's Gone et Sleepy Song permirent à l'assistance d'apprécier et de se rappeler au bon souvenir du chef d'œuvre de 1995 ; le cadre magique de la salle et l'éclairage ajoutant au reste du concert un élément indéniable.

 


Une très belle soirée pour un nouvel album qui gagne à être réécouté (et regardé) (3).

Plus de photos sur notre tumblr.

Setlist :
01. Follow Me (clip) - 02. Second Chance Man - 03. Were We Once Lovers? - 04. Help Yourself - 05. Hey Lucinda - 06. This Fear of Emptiness - 07. How He Entered - 08. The Waiting Room - 09. Planting Holes - 10. We Are Dreamers! - 11. Like Only Lovers Can - 12. Follow Me (Crédits) - Pause - 13. Johnny Guitar - 14. Keep You Beautiful - 15. Medicine - 16. She's Gone - 17. Boobar Come Back to Me - 18. The Other Side of the World - 19. Sleepy Song - 20. Show Me Everything - 21. Slippin' Shoes - 22. A Night So Still  - Rappel: 23. Sometimes It Hurts - 24. My Oblivion

 

________________________________________________________________________________________________

(1) Dont comme à chaque fois de nombreuses dates en France dont le 18 avril à Rennes, le 5 mars à Nîmes, le 4 mars à Tarbes, le 3 mars à Cenon ou le 2 mars à Rouen.

(2) A l'exception des courts métrages signés par Stuart Staples, le chanteur mettant en scène plusieurs vidéos de ce Waiting Room Film Project.

(3) Le Waiting Room Film Project étant disponible sur l'album en édition limitée en DVD.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire