Live report : Public Image Ltd. - Le Trianon, Paris, 06 octobre 2015

Dans le cadre de leur nouvelle tournée en soutien à leur dixième et nouvel album, What the World Needs Now..., John Lydon et son Public Image Limited étaient de passage à Paris en automne. Pouf pouf. De leur deuxième disque faisant suite à leur reformation de 2009, un constat s'était rapidement imposé, Lydon avait fait le deuil de ses jeunes années chaotiques post-punk symbolisées par le triptyque  First Issue, Metal Box, et The Flowers of Romance. Dont acte. Si la musique se veut plus proche sur le fond de la production de la fin des années 80, à l'image du guitariste barbu Lu Edmonds et du batteur Bruce Smith présents à cette époque, reste pour PiL aujourd'hui un capital sympathie globalement intact, et de pair, un discours corrosif non dénué d'humour toujours aussi pertinent.

 

S'ouvrant par les deux premiers (et meilleurs) titres de What the World Needs Now..., suivi de près par le tube This Is Not a Love Song dans une version minimaliste étonnante, le groupe parcourut au cours de l'heure et demi du concert, et comme le laissait supposer l'impression dégagée par l'écoute du dernier album, davantage la deuxième période de PiL. Gare à l'imprudent qui s'attendait à une légère piqûre de rappel nommée Flowers of RomanceMemories ou Albatross. Bienvenue à The BodyWarrior et Disappointed datant de Happy? (1987) et 9 (1989), ses trois titres ayant été coécrits par l'ancien guitariste des Damned et membre des Mekons, Lu Edmonds. CQFD.

Bref, si le plaisir du préposé docteur ne fut pas total, la prestation du groupe ne souffrit, par contre, d'aucune contestation. John Lydon devant son pupitre, en maître de cérémonie statique, offrit ce que le public pouvait attendre a minima, à l'instar des trois musiciens qui l'accompagnaient. Pro, carré, à défaut de fraicheur. Le tout sous les yeux de John 'Rambo' Stevens, placé stratégiquement à gauche de la scène prêt à intervenir en cas de perturbation slam (sic).

De ce passé revisité eighties aux fortunes diverses, le traitement des plus anciennes chansons de PiL fut sans conteste l'une des belles surprises de la soirée. Après le tour de chauffe de l'ancien single Death Disco, la version du classique Religion fut magistrale. Dix minutes de diatribe ultime, idéal pour conclure momentanément le set avant un impérial Public Image en premier rappel.

Au final, un nouvel album joué pour moitié, une grosse louche de titres post-mid-eighties et une pincée de vieilleries intemporelles. Ce n'est déjà pas mal.



Et quelques photos supplémentaires sur notre tumblr.


Public Image Limited    
John Lydon – Chant
Lu Edmonds – Guitare
Scott Firth – Basse
Bruce Smith – Batterie

Setlist :
01. Double Trouble / 02. Know Now / 03. This Is Not a Love Song / 04. Bettie Page / 05. Disappointed / 06. The One / 07. Deeper Water / 08. Corporate / 09. Death Disco / 10. The Body / 11. Warrior / 12. Religion / Rappel : 13. Public Image / 14. Rise

Aucun commentaire:

Publier un commentaire