Earth - Black Spirituals - Don McGreevy & Roger Smal Duo à La Maroquinerie - Limbo Festival, Paris 23 janvier 2015

Précurseurs du drone metal au début des années 90, soit bien avant l'exposition médiatique du genre conduite par leurs admirateurs, le duo Stephen O'Malley / Greg Anderson alias Sunn O))), Earth et son leader Dylan Carlson étaient revenus sur le devant au mitan de la décennie suivante (1). Porté par l'influence de l'Americana au cours des dix années écoulées, le nouvel et huitième album, l'excellent Primitive and Deadly sorti en septembre 2014 opérait un léger coup dans le rétroviseur avec le retour remarqué du chant et un recentrage plus rock.

De passage à Paris, en attendant leur seconde date française le lendemain à L'épicerie moderne à Lyon, Dylan Carlson et consorts se présentaient en compagnie de deux formations en première partie, Black Spirituals et Don Mcgreevy & Roger Smal Duo, qui comme l'indique la dernière, avaient la particularité d'être composés à chaque fois de seulement deux musiciens.

En préambule à l'arrivée sur scène du trio drone et en ouverture de la première édition du Limbo Festival (2), Don McGgreevy, bassiste actuel d'Earth et membre fondateur des Master Musicians of Bukkake, venait accompagné du batteur Roger Smal. En soutien à son album solo de McGreevy, Aichmophobia (3), datant de novembre dernier, le duo proposa un rock psychédélique minimaliste et inspiré, à la croisée du drone et de l'ambient. Une petite vingtaine de minutes plus tard, il n'y avait plus qu'à espérer une seule chose, que cette nouvelle association débouche sur un nouveau disque.

  


En provenance d'Oakland, les Black Spirituals, Marshall Trammell à la batterie et  Zachary James Watkins à la guitare et aux effets électroniques, évoquaient quant à eux, contrairement au duo précédent, davantage la première période de la formation de Carlson. Plus expérimentale et abstraite (4), leur musique laissa toutefois un goût d'inachevé, contrairement à leur essai studio intitulé Black Resonance (en écoute sur leur Soundcloud). Si la prestation de Trammell n'avait à rougir de peu de comparaison, celle de son compère semblait malheureusement plus approximative. A confirmer.

 


Tête d'affiche de cette première date du Limbo Festival, Earth eut le loisir devant un public acquis à sa cause de mettre une fois de plus en pratique sa maîtrise instrumentale et son sens aigu de la distorsion. A défaut de pouvoir faire venir Rabia Shaheen Qazi ou Mark Lanegan le temps du souverain There Is a Serpent Coming, les divers extraits du dernier album interprétés ce soir-là n'en furent que peu handicapés. Chef d'orchestre et metteur en scène sonore d'où l'on discernerait de minéraux et obscurs paysages désertiques, Dylan Carlson entouré des fidèles Adrienne Davies à la batterie et Don McGreevy à la basse offrit un show complet : hypnotique, électrique, viscéral.

  

 


Plus de photos sur notre tumblr.
___________________________________________________________________________________________________

(1) Un retour opéré sur le label de Greg Anderson, Southern Lord Records. CQFD.

(2) Du 23 au 27 janvier avec également Arandel, White Fence, Pop.1280 et Père Ubu.

(3) Album en écoute sur le bandcamp de McGreevy.

(4) Les Black Spirituals jouèrent d'ailleurs en première partie du Sun Ra Arkestra en aout 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire