Charly Oleg: ouais fooooooormidable!!

Une fois n'est pas coutume, je débuterai ce billet par la conclusion... honte à vous mademoiselle Rx Queen! (les explications vont suivre je rassure mon lectorat, mais il s'agit dans un premier temps de trouver une accroche, et quoi de mieux comme cible que celle qui goûta de mon fiel dans un post précédent... mouais bon...). En effet, lancer un pari douteux dans le but de ridiculiser un personnage populaire et de laisser la sale besogne à quelqu'un d'autre, c'est pas du joli joli! Surtout en soudoyant la personne innocente après avoir complimenté un de ses précédents posts... RxQueen aurait elle Machiavel comme pygmalion? Sauf que fallait pas baver sur les rouleaux à Charly d'abord!

Aussi loin que je m'en souvienne, ma première rencontre télévisuelle avec le charismatique Charly doit dater de l'année 1985 voire 1986. A vrai dire, pendant une courte durée, durant ma primaire (profitez car je livre rarement des bribes de ma vie personnelle... fichtre, elle est diabolique la Rx...), revenant manger le midi à la maison, j'eus la surprise de découvrir une nouvelle émission, Tournez Manège (non parce que voyez vous, loin de moi l'idée de mettre en doute les qualités de l'Académie des neuf, mais à moins d'être un habitué, le concept me semblait déjà plus hermétique... certes Bernard Menez faisait parti quelque fois des invités, mais à l'époque, son charme me laissait quelque peu dubitatif). Et là, attention, je vous parle du véritable Tournez Manège, le vintage, celui qui durait presque une heure, la dernière partie étant consacrée au débonnaire Jean Amadou (on dira ce qu'on voudra, mais je viens de perdre le peu de crédibilité qui était encore en ma possession...).

Bref, pour les plus jeunes, cette sympathique émission au doux parfum de naphtaline débutait par la prestation ô combien merveilleuse du talentueux Charly Oleg, le tout diriger bien évidemment par la délicieuse Évelyne Leclercq. Ainsi, deux duos de candidats avaient pour tâche de reconnaître les chansons interprétées de mains de maître par Charly et son fidèle orgue Hammond. Et c'est ainsi que je fus frapper par le célèbre "formidable!" que Charly n'hésitait pas à répéter inlassablement pour encourager les candidats... ce mot magique résonne encore en moi après toute ces années.

Ceci dit, faudrait pas non plus réduire notre sémillant Charly à sa prestation lors de ce show quotidien qui dura tout de même huit années. Alors certes, notre sémillant organiste continu de jouer pour quelques galas à travers l'hexagone, j'ai même trouvé ce site si vous souhaitez louer les services de notre ami pour quelques soirées privées, mariages, animation dans les restaurants, clubs et discothèques, mais aussi pourquoi pas, soutenance de thèse! On notera le jeu de mot impérial: "le karaoké devient le kara oleg!"

Enfin bon, il ne faudrait pas non plus oublier que tout ceci, même s'il en a point honte, sert surtout à remplir sa gamelle, car le saviez vous mais Charly Oleg a un prix d'excellence au Conservatoire. Dernièrement, ce dernier a même sorti un album qui est bien loin des ambiances festives qu'on lui connait! Nous sommes plutôt à la croisée d'une musique influencée par le classique et quelques touches de jazz. En aparté, ça me fait penser que la chatoyante Yvette Horner avait aussi joué avec des musiciens de free jazz, alors hein bon...

Bref voici un extrait de son album solo et puis quand même, en souvenir du glorieux 1D20, en bonus je ne peux m'empêcher de vous offrir le duo que le monde entier nous a envié, Charly Oleg et le professeur Choron pour un dantesque Formidable.


Découvrez Charly Oleg!



9 commentaires:

  1. Shame on me lol
    Mon cher, je m'incline et vous dis un grand bravo!
    1, pour avoir eu l'audace de faire cette petite chronique. Mon intention était tout à fait louable et sans la moindre intention de ridiculiser le dit Charly (mais plutôt une tendre nostalgie.)
    Machiavel pour pygmalion? Hummmm ça "me plait bien ça ^^
    2 pour m'avoir fait découvrir le côté beaucoup plus "conservatoire" de ce cher Charly. J'en reste bouche bée!

    Anecdote: une soir dans un train, l'un de mes camarades de lycée est tombé sur le formidable Charly en question. Sur lui, il avait un dictaphone (oui je sais, ça date!). Mr Oleg s'est fait un plaisir de lui jouer un petit morceau de musique et de lui lancer un "formidable!".
    On a pas arrêté de se le passé et repassé en boucle au lycée ^^

    RépondreSupprimer
  2. faut mp3iser ce moment magique!!!!

    content que le post te plaise, c'était un peu le but quand même :-)

    Chaaaaaaaaaaaaaaaaaarlyyyyyyyyyyyy!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Gloire à toi ! Quel magnifique hommage. Pour mon le sommet sa carrière, c'est le kitschissime duo avec Choron :"Ouais, ouais Fooormmiddabbbllleee".

    RépondreSupprimer
  4. On ferait décidément n'importe quoi pour une Femme.


    Dominique

    RépondreSupprimer
  5. @ andy: c'est bien pour ça que je le propose en téléchargement!

    @ Dom: à qui le dis tu! toh!

    RépondreSupprimer
  6. Aaaah, un doux parfum de nostalgie d'enfance... que dire si ce n'est : "Formidaaaablllle, ouaiiiis!"

    RépondreSupprimer
  7. J'aimais bien moi l'académie des 9, je comprenais rien mais j'aimais bien !

    (et je fais souvent des comms HS aussi :o))

    RépondreSupprimer
  8. oui moi aussi ça me plaisait assez l'académie mais bon, comme je le disais dans le post, face à la puissance destructrice de Tournez manège, Foucault and co ne faisaient pas le poids XD

    RépondreSupprimer