Live report : All Them Witches @ La Maroquinerie, Paris, 22 avril 2019

Annoncé complet bien avant la tenue dudit concert, le retour des étasuniens, from Nashville, All Them Witches, trois après leur première venue à La Maroquinerie [1], s'annonçait, sans surprise, sous les meilleurs hospices. Auteurs l'année dernière de l'album sobrement intitulé ATW, paru le 28 septembre 2018 sur le label New West Records, les musiciens entamaient ce 22 avril la huitième date de leur tournée européenne, débutée onze jours plus tôt à Helsinki, après une première tournée nord-américaine terminée, comme il se doit, à Nashville les 28 et 29 décembre.

Produit par leur guitariste Ben McLeod, ATW avait gommé les quelques réticences nées du précédent disque, la faute, avouons le, à une production trop tendre. Mieux, sans renier la qualité intacte de leur songwriting, le groupe quittait les routes un peu trop balisées de Sleeping Through The War. D'un retour apprécié aux sources bluesy et de chansons, on l'imagine, fruits de nombreuses jam sessions, le nouvel album se distinguait par son nombre de compositions tour à tour hypnotiques et minimalistes à l'image du désormais classique Diamond. Enfin, mention utile, peu de temps après l'ouverture de leur tournée nord-américaine, la formation, par la voix de leur chanteur et bassiste Charles Michael Parks, Jr, indiquait que, désormais, le groupe continuerait sous la forme d'un trio.

En provenance de Londres (et non de Stockholm comme pourrait le laisser présager leur patronyme), les quatre musiciens de Swedish Death Candy avaient la charge d'ouvrir la soirée. Adepte d'un rock psychédélique teintée d'indie rock, la formation britannique menée Louis D R Perry à la guitare et au chant offrit à l'assistance une prestation des plus fraiches d'une demi-heure. Oscillant entre fuzz psyché et décharges garage, la courte setlist fit la part belle à leurs compositions les plus heavy, écartant pour l'occasion leurs chansons les plus pop. 
 
swedishdeathcandyuk.bandcamp.com



Passé les premières mesures de l'intemporel Wars Pigs d'Osbourne, Iommi et consorts, les trois musiciens originaires du Tennessee investirent la scène, devant, on l'aura compris, un public parisien déjà conquis. Débutant par Funeral for a Great Drunken Bird, qui ouvre Lightning At The Door, la setlist, à l'instar de leur précédente tournée, se composa essentiellement pour moitié de compositions issues du dernier disque et de leur culte deuxième opus. Alternant chansons intimes et brûlots, la formation sudiste confirma, une fois encore, l'exceptionnelle qualité scénique de leurs prestations. Menés par un sensuel Charles Michael Parks, Jr et un Ben McLeod au feeling bluesy des plus bluffants [2], les All Them Witches conclurent le concert par les non moins troublants Rob's Dream, appelé à devenir le futur No Quarter de leur répertoire, et Swallowed by the Sea de LATD, avant de se rappeler enfin aux bons souvenirs, le temps du rappel, de leur avant-dernier album avec le bouleversant et jouissif Blood and Sand / Milk and Endless Waters. En tournée européenne jusqu'au 9 mai à Cardiff, le trio fera escale une seconde fois sur le vieux continent le mois suivant avec leur participation au Hellfest le 21 juin et le Werchter le 29 juin. A ne pas rater !

allthemwitches.bandcamp.com




Plus de photos sur notre tumblr.


Setlist :
01. Funeral for a Great Drunken Bird / 02. 3-5-7 / 03. Diamond / 04. 1st vs. 2nd / 05. When God Comes Back / 06. Harvest Feast / 07. Workhorse / 08. Charles William / 09. Fishbelly 86 Onions / 10. Alabaster / 11. Rob's Dream / 12. Swallowed by the Sea / Rappel: 12. Blood and Sand / Milk and Endless Waters ___________________________________________________________________________________________________

[1] Suivi d'un passage au Trabendo en septembre 2017 pour la tournée de leur avant-dernier album Sleeping Through The War.

[2] En d'autres termes, le guitariste évite brillamment les pièges et les défauts récurrents de ses anciens pairs bluesmen blancs qui lorgnaient trop souvent vers la démonstration.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire