Live report : The Melvins au Trabendo Paris - 10 et 11 mai 2013

En préambule et en avant-première du festival Villette Sonique qui se tiendra du 23 au 26 mai prochain (1), était convié le groupe culte the Melvins a rejoué en intégralité plusieurs albums (et autres E.Ps) fondateurs enregistrés durant la première moitié des 90's : Eggnog (1991), Lysol (1992), Houdini (1993) le vendredi, et Bullhead (1991) et Stonerwitch (1994) le samedi. 

Batteries au centre de la scène, Buzz paré de son habituelle robe de mage à gauche et le doux dingue Tevor Dunn dans son habit de super-héros en carton et bouteilles en plastique en sus (2), les quatre sets au total (3), comme pouvait le laisser présager le contenu des disques proposés, allaient brosser les différentes et multiples palettes soniques des Melvins : du drone au noise dans un premier temps, à une décharge rock métallique dans un grand raout punk, stoner et grunge pour les derniers albums en date.

Un anniversaire bruyant (4), massif, loin de l'idée d'un jubilé tranquille pour nostalgiques en charentaises, où le quatuor démontra sans grand difficulté, à une foule acquise à leur cause, leur pertinence tellurique et bruitiste après trois décennies d'existence.


The Melvins
Buzz Osborne - Guitare
Dale Crover - Batterie
Coady Willis - Batterie
Trevor Dunn - Basse


 


 


Et en prime, le concert filmé du vendredi 10 (le meilleur selon moi) diffusé par ARTE live Web.

____________________________________________________________________________________________________

(1) Dont une affiche apocalyptique le samedi 25 avec Neurosis, Swans et Master Musicians of Bukkake.

(2) Et distribution pour le premier rang de mini-mars proposés de manière chic sur une assiette en carton avant le début du second set vendredi soir.

(3Eggnog et Lysol faisant partie du même set.

(4) Chaque set étant introduit par une alarme sonore des plus dissonantes puis le morceau Sweet Leaf du Sab (pour Stonerwitch ce fut Cocaine de Clapton...).

2 commentaires: