Lysoen / Hommage à Ole Bull - Nils Okland & Sigbjorn Apeland (2011)

En attendant d'écrire de nouveau quelques mots sur un norvégien métallique désormais habitué des lieux (1), ouvrons la parenthèse contemplative avec le projet de deux musiciens scandinaves apparentés à la scène jazz qui enregistrèrent en 2011 un hommage à Ole Bull (1810-1880) ou l'une des figures de la musique norvégienne du 19ème siècle.

Contemporain et partenaire musical de Franz Listz, considéré à l'époque comme le successeur logique du génial Paganini, le violoniste Ole Bull n'en demeurait pas moins un compositeur classique attaché à ses racines folk, ce dernier jouant ou incluant quelques thèmes traditionnels lors de ses concerts. Voici pour les synthétiques présentations.

Or après un précédent album aux reflets libertaires avec le batteur Øyvind Skarbo intitulé 1982 (2010), le violoniste Nils Økland et le pianiste Sigbjørn Apeland, à l'image de leur vénérable "aïeul", s'éloignent de leur pré carré musical pour revenir à leurs racines, aux paysages musicaux contemplatifs que l'on retrouve chez Ole Bull. Réalisé sur l'île de Lysøen (qui fut achetée par Bull peu avant sa mort), le duo eut la primeur d'enregistrer pour la première fois un disque dans la maison familiale des Bull, profitant pour l'anecdote des instruments mis à leur disposition, soit le piano de la fille du compositeur, mais également l'harmonium et un violon du maître luthier italien Guarnerius del Gesù datant du XVIIIème appartenant tous les deux à Bull lui-même. 

Lysøen - Hommage à Ole Bull, comme pouvait le laisser supposer son titre, comprend en grande partie de musique écrite par Ole Bull et de musiques traditionnelles qui firent partie de son répertoire. Nils Økland et Sigbjørn Apeland y auront ajouté leurs propres arrangements et improvisations, plus quelques compositions personnelles inspirées du folklore norvégien.

Beauté, sérénité, gravité, contemplation et Mélancolie (2) sont les noms qui viennent automatiquement à l'esprit, de même que quelques paysages et autres montagnes enneigées, soit l'une des sources d'inspiration proclamée par Ole Bull.


____________________________________________________________________________________________________

(1) Varg Vikernes alias l'homme orchestre de Burzum
 

(2) La mélancolie étant le titre d'une composition d'Ole Bull.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire