Michael Jackson: who killed Bambi?

Jeudi soir en allant me coucher, le fait de lire que Jackson aurait eu une attaque cardiaque, ne m'a pas rendu hystérique et encore moins insomniaque. Le lendemain matin, en apprenant la nouvelle qui a bouleversé le monde (1), j'ai « au mieux » revêtu mon costume de triste clown à l'humour noir non feint en pensant aux bookmakers anglais qui avaient pariés sur son non-retour annoncé sur scène. La Terre ne va pas s'arrêter de tourner car un chanteur, has been de son état, est décédé. Mais la planète médiatique, comme souvent, en a décidé autrement, Jackson n'était-il pas avant tout un bon client ? Ainsi ceux qui la veille se moquaient gentiment encore de lui, ou avaient tout simplement un regard critique, ont tout rangé au placard pour verser dans l'hagiographie la plus douteuse et hypocrite.

Non content d'être un artiste, Michael Jackson avait une particularité, celle de ne pas avoir été humain, enfin du moins, c'est ce qu'on a essayé de nous vendre. Un extra-terrestre en somme, ou quelque chose qui s'en rapproche. Oubliées ses zones d'ombre ou le fait qu'il ait doucement glissé vers le pathétique au fil du temps. L'homme-enfant qui voulait soigner le monde (2) est devenu une illusion. Les esprits chagrins noteront toutefois que la presse people aura perdu définitivement, comme mentionné plus haut, l'un de ses meilleurs clients, tout comme les psychiatres et ce joli cas clinique, soit un Peter Pan sous caisson à oxygène, qui a défaut de pouvoir voler, aura popularisé le moonwalk.

Et l'artiste dans tout ça ? Un showman d'exception, noyé par des tonnes de pyrotechnies inutiles et de clips boursouflés : un Spinal Tap à lui tout seul. Musicalement, le temps aura aussi fait son œuvre, devenant aussi fade et consensuel que le dernier produit à vocation musicale, vendu entre la boite de petite pois et les serviettes hygiéniques. Ceci dit, arrêtons nous cinq minutes sur ce qu'on peut lire : Le roi de la Pop nous a quitté, laissant derrière lui le record de l'album le plus vendu et de nombreux tubes. Phrase anodine ? Au contraire : « Roi de la Pop ». Vu la ligne éditoriale de ce sinistre blog, on comprendra rapidement que la musique pour les masses n'a que très rarement éveillé l'intérêt du préposé à la chronique. Par contre si de Pop on retient le terme populariser, on ne peut pas minorer l'influence qu'a pu avoir Jackson sur les jeunes (3) dans les années 80. Entre un zombie afro-américain inoffensif qui lorgne du côté d'Alice Cooper en suçant la substantifique moelle James Brownienne et un futur nain pourpre égocentrique adepte de propos salaces, chacun aura choisi son camp. « Le record de l'album le plus vendu ». Veut-on nous faire comprendre que c'est à partir de ce moment là que les comptables et autres banquiers ont pris le pouvoir ? A moins qu'il s'agisse encore d'un raccourci journalistique où l'on en vient à comparer qui a la plus grosse pour savoir qui est le meilleur vendeur, pardon, artiste. A leur nullité, s'ajoute alors à nos amis journaleux, leur vulgarité en citant les ventes de disques comme seul point d'ancrage.

J'allais oublier le « laissant derrière », qui va de paire avec « de nombreux tubes ». Remettre en cause le talent de Jackson n'est pas ici le propos. Néanmoins lire que le King of Pop était un génie de la musique, laisse dubitatif. Le véritable mérite à porter au crédit de Jacko est d'avoir su être entouré par des auteurs de talent. Et encore, bien s'entourer, ceci reste également à relativiser. Jackson, comme tant d'autres popstars, pensaient que savoir s'entourer, signifiait avant tout, faire appel à des individus qui sont dans le vent. Toto marche ? Appelez-moi Porcaro qu'il m'écrive Human Nature. Je veux un guitariste hype : dans les 80's on fera appel à Eddie Van Halen et dans les 90's à Slash. De là à prétendre qu'il s'agit d'un comportement de parvenu ou de nouveau riche, il n'y a qu'un pas. Génie de la Pop ou génie de l'écriture ? Quelle université étudiera les textes écrits par Bambi, contrairement à ceux de Scott-Heron ? Quant à la musique, prenons l'incontournable Thriller. Sur neuf chansons, quatre chansons sont finalement écrites et composées par Jacko (4). A son crédit, on compte les deux tubes Beat It et Billie Jean, ainsi que Wanna Be Startin' Somethin' (en oubliant de remercier au passage Soul Makossa et de passer voir l'agence comptable pour filer des royalties à Manu Dibango). Génie de la Pop ou arrangeur de génie ? Mais Thriller est davantage le fruit de Quincy Jones ! Sans oublier par la suite, la déconfiture artistique d'un Bad, et l'énorme blague où Bambi tentera de passer pour le méchant (tout de cuir vêtu) qu'il n'est pas (5) ; une pantalonnade à porter au crédit de Jackson lui-même, Jones n'étant plus que co-producteur et Bambi s'occupant en grande majorité de toutes les compositions. Bref l'homme a manqué de discernement (6) au risque de le faire passer pour une imposture.

Bref, c'était un petit billet d'humeur fielleux en réponse à tous ces faux-bons sentiments, et à ce raz de marée médiatico-diabétique que nous subissons dès que quelqu'un de suffisamment célèbre outrepasse. A croire qu'une fois mort, on est en droit de classer la vie de manière manichéenne, le blanc d'un côté, le noir de l'autre, pour ne garder que le blanc évidemment. Pour quelqu'un qui a vu sa couleur de peau blanchir au fil du temps, on pouvait bien lui offrir ce petit cadeau en supplément.

Salut l'artiste, toi le symbole des 80's (7).

L'hommage d'Arbobo
L'hommage de Christophe
L'hommage de G.T.
L'hommage de Guic'
L'hommage de Yannick G

PS : Et puis si sa mort pouvait sonner le glas de tout ce revival 80's, ça serait pas un mal non plus.

Who Killed Bambi ? - Sex Pistols
____________________________________________________________________________________________________
    
(1) On peut penser que cette dernière a calmé les revendications démocratiques de la jeunesse iranienne, trop occupée à pleurer cette icône mondiale.

(2) Finalement, à son crédit il faut garder ça en image : son aide financière par millions de dollars à divers causes humanitaires telle que la lutte contre le SIDA (je dis bien aide financière, en ce qui concerne les disques "humanitaires", c'est une autre histoire).

(3) Jeunes qui sont devenus des trentenaires aujourd'hui totalement incapables d'une once d'objectivité. Pour se souvenir avec émoi de la première de Thriller présentée par le passe-plat au brushing impeccable Michou Drucker dans Champs-Elysées, y'a du monde, pour le reste, on repassera.

(4) Comme il est désormais de bon ton de jouer au comptable, faisons de même.

(5) Enfin ça c'était avant de jongler avec sa progéniture au bord d'un balcon. Et puis déconfiture, mon ami comptable tient tout de même à souligner les 30 millions d'exemplaires écoulés, "certes c'est deux à trois fois moins que le précédent, mais tout de même" me dit-il d'un sourire narquois. Ceci dit, pour lui clouer le bec, j'ai répondu à mon comptable que si on suit son raisonnement premier, Bad est donc deux à trois fois moins bon que Thriller.

(6) Certes dans un sens tout ceci pourrait être excusable, quand on est depuis son plus jeune âge une vache à lait : papa, la Motown, etc.

(7) Car contrairement à ce qu'on pourrait croire, si propos cynique et fielleux il y a, ce n'est finalement pas envers Jackson. Dans le pire des cas, Jackson et son œuvre ne me touchent pas le moins du monde. Maintenant, ce qu'on peut lire ou entendre, c'est autre chose. Et je suis finalement rassuré de constater que Goldman, Obispo ou Bruel ont été eux-aussi de leur petit hommage...

57 commentaires:

  1. Mais qu'est-ce qu'il est aigri ! ^^

    Bon c'est sûr ces prochaines semaines on va avoir du Michael Jackson à toutes les sauces. La solution : éviter d'allumer la télé et la radio, ça allègera déjà un peu.

    Un génie non, mais un type porteur de certains tubes... dont Thriller et son fameux clip, c'était quand même bien cool. Après c'est vrai que le personnage était pas très attirant, visiblement précocement bousillé, mais effectivement vu comment son père s'en servait alors qu'il était encore gamin...

    Sa mort ça fait bizarre, mais, après tout, sa vie avait de toute façon un gros quelque chose de triste.

    RIP, quand même.


    Choune

    RépondreSupprimer
  2. s'il y avait que la tv et la radio chère Choune. Sur la page d'accueil de yahoo, c'est encore pire, et ils varient les infos les fumiers! lol

    Aigri? ouais c'est mon côté orangina rouge ^^
    Rien de plus qui m'horripile que le consensus.

    Un type talentueux symbole d'une décennie. Rien de plus.

    RépondreSupprimer
  3. je hais le personnage de Jasckson surtout qu'il a baigné dans de sales histoires, mais ça reste un artiste de génie et connu ds le monde entier. Quoi qu'on en dise, c'est la vérité.

    RépondreSupprimer
  4. "un artiste de génie" bah on va aller loin avec une telle argumentation. Par conséquent, ça veut dire qu'il existe un paquet de génie dans la musique.

    "connu ds le monde entier" oui on est parfaitement d'accord et?
    La célébrité, même la plus grande je vois pas ce que ça prouve, une qualité certaine? A ce rythme là, Madonna aussi, une autre icône des 80's, est connue dans le monde entier et?
    Au passage, le produit marketing Britney Spears aussi est désormais mondialement connu (d'ailleurs je pouvais aussi l'inclure dans la filiation... ce que je vais faire, merci!).

    RépondreSupprimer
  5. Très bon billet! Mais qui peut comprendre vos propos (j'ai lu GT et arbobo avant) puisque tout le monde (enfin presque) est rentré dans le l'utra médiatique et le business sans même s'en rendre compte! Les gens ont envie de d'être triste histoire d'essayer de ressentir quelque chose. c'est mon sentiment!
    J'ai été à un festival hier, tout le monde y'a été de son hommage, surtout les Black (bizarre alors qu'il est blanc... enfin...) et tout le fait WAAAAIIISS MICHAEL quand on cite son nom (même Alpha Blondy il a osé). Et quand Emir Kusturica lance "Etes vous prêt à faire une révolution", les mêmes crient "WAAAIIISS". Faut pas demander au gens de réfléchir, quand ca à l'air cool, on fait WWAAAIIIIISSS. La, faut parler de MJ pour être dans le coup, c'est le buzz du moment (je déteste ce mot)

    RépondreSupprimer
  6. Ce que je veux dire par là, c'est que la mort de Jackson peut se comparer à la mort des Beattles et du King, qui aujourd'hui dans le monde peut se targuer d'une telle popularité et d'une telle gloire?

    RépondreSupprimer
  7. @ Fonzi: C'est vrai que ça a de quoi laisser un tant soit peu perplexe tout cette communion pleine de bons sentiments et cette ultra médiatisation (pourtant on était prévenu, on s'y attendait, mais quand bien même...)

    @Eels: certes, mais la popularité est elle véritablement un but à atteindre? Bon ok, au regard de ce qui se fait via la téléréalité par exemple, il semble en effet que la popularité soit une fin en soit. Maintenant, est ce que je nie le fait qu'il est été connu, difficile d'affirmer le contraire.
    Sinon pour répondre à ta question, qui peut se targuer d'une telle popu, bah il reste Obama, bon il chante pas mais vu qu'il fut attendu comme le messie...
    Alors oui, faudra attendre quelques années avant qu'un artiste meurt et que ça interpelle autant de monde.
    C'est clair que Bowie peut crever, il risque pas d'avoir l'insigne honneur d'avoir droit à son micro trottoir chez JP Pernaut en différé d'un marché pour recueillir les impressions du pecnots du coin... en même temps si c'est pour nous refiler le clip de "Let's dance", je préfère rien avoir.

    RépondreSupprimer
  8. Hé oui, pas si évident que ça d'attirer des trolls afin de nourrir la polémique, c'est regrettable.
    En tout cas bravo pour ton billet qui n'aurait pas déplu à Rxqueen, je vais lui en parler ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Cet homme qui n'a pas eu d'enfance ni de jeunesse et ensuite que c'est il passé pour lui ? Dans le cerveau d'une personne il y a tant de choses que l'on ne peut sonder.

    RépondreSupprimer
  10. l'annonce de la mort me laissant complètement de marbre, je donne la parole à quelques ministres :

    Avez-vous été émue par la nouvelle ? Christine Lagarde : « Non. »

    Hervé Morin : "J'ai toujours trouvé que ce type est une espèce de (…) dégénéré"

    Jean-Louis Borloo : « Ce qu'il est, sa peau, son sourire, sa tendresse, (...) il était absolument unique (...)

    little bird

    RépondreSupprimer
  11. c'est sympa little bird car je connaissais l'avis de Lagarde mais bon, j'attendais qu'un sympathisant UMP se lâche dans les comm'
    merci! ^^

    RépondreSupprimer
  12. Incroyable que nous nous soyons tous faits avoir par le buzz sur la mort de Jackson.... :
    http://www.playlistsociety.fr/2009/06/michael-jackson-resurrection-410.html

    RépondreSupprimer
  13. roh la vache, le boulet il est mort qu'on apprend que son nouvel album sort le 4 juillet.

    Génie de la musique, pas le moins du monde, par contre au niveau du marketing, ses conseillers ont pas perdu la main.

    RépondreSupprimer
  14. Non, c'est juste que c'est un épisode de la vie de MJ qu'on évoque rarement: entre les Jackson Five et Thriller, MJ a passé un BTS force de vente.

    RépondreSupprimer
  15. merci pour cette précision utile Guic'!
    Me voici soulagé! :-)

    RépondreSupprimer
  16. Bah oui, j'ai été marqué par la diffusion de Thriller en 1982 à la télé. Parce que deux choses se jouaient là, soudain. La construction par le média télévisuel d'un mythe médiatique (je dis bien "médiatique", pas "artistique", nous sommes d'accord), et surtout la démocratisation improbable (à cette heure-là, sur le service public) des figures du film d'horreur (même s'il s'agissait de cinéma de genre bien édulcoré... mais, ça, à neuf ans, je ne le savais pas...).
    Je n'ai jamais été pour autant un fan de MJ. Mais Thriller compte bel et bien parmi mes premières cassettes et Thriller parmi mes premiers 45 tours. Ce n'est pas rien, qu'on le veuille ou non... Maintenant, l'influence de MJ, la fascination qu'il exerça (et exerce toujours) elle est évidemment essentiellement culturelle.
    Ce type était une telle aberration, un tel objet d'analyse, qu'il en devenait fascinant... En cela, oui, c'était bien une figure parmi les plus importantes qui soient. Pour quelques bonnes et beaucoup de mauvaises raisons...

    RépondreSupprimer
  17. c'est bien ce que je dis en substance (si on mets de côté l'aigreur): MJ ou l'icône culturelle des 80's.
    Nous sommes d'accord ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Ce qui m'ennuie, c'est que l'annonce de la mort de Jackson a complètement mis dans l'ombre celles de Farah Fawcett et de Sky Saxon...
    Fallait pas mourir ce jour-là!

    RépondreSupprimer
  19. Oui et non en fait.
    MJ a eu la délicatesse de mourir un peu après Farrah Fawcett. Du coup, on a une droit à une légère bio le 25 au soir (où on se rends compte que finalement, MJ ou pas, n'importe quel gus un peu connu pouvait très facilement lui faire de l'ombre... nan mais vous avez parcouru la bio de Fawcett?).
    Quant à Sky Saxon...

    RépondreSupprimer
  20. Nom d'une boule de bois, ça doit être la première fois que je lis deux fois de suite un de tes billets. Pourquoi ? Parce qu'il y a le Bambi de "Dead Man" (me goure-je ?) en illustration ainsi que ces deux mots cultes: Spinal Tap.

    Oh oui, c'est peut être un détail pour vous mais...(etc)

    Bref, j'ai "préféré" le départ de Farrah Fawcett, au moins elle a filmé la fin tout du long (c'que c'est glauque un lundi).


    Dom

    ps: un peu décousu ce "commentaire", bordel c'est lundi...

    RépondreSupprimer
  21. tout a déjà été dit sur Michael J. depuis qq jours... on "bouffe du MJ à ttes les sauces, et partout) lire un renvoi de bas page comme ton n°1, a au moins le bénéfice de recadrer un tant soi peu le phénomène médiatique actuel, en stigmatisant ses petits effets colétéraux en ric-hochet...

    RépondreSupprimer
  22. Faut quand même arrêter de se plaindre qu'on ne parle pas de la mort de Sky Saxon au motif qu'on parle trop de celle de MJ. Que ce dernier soit mort ou pas, on n'aurait pas plus parlé du décès de Sky Saxon. Croire le contraire, c'est de la naïveté. Et puis franchement (mais cela n'engage que moi), The Seeds, ce n'était pas Love non plus...

    RépondreSupprimer
  23. @ Dom: on ira pas jusqu'à dire que sa mort m'aura au moins servie de poster une de mes chansons préférées des Pistols, faut pas déconner mais je suis qd même ravi de le faire. A noter que certains se sont posés cette question ce WE, alors bon "qui a tué Bambi?"

    @ Alf: ça me fait penser à un autre fameux dommage collatéral la mort d'Ayrton Senna et ce qui se passait en Somalie durant le journal TV le soir du 1er mai 1994. Bon on pourra tjrs me rétorquer qu'on pouvait bien faire 25 minutes sur la mort du champion et faire un encart de 3 minutes pour les somaliens. Une réaction de faux-derche gauchiste en somme de se choquer d'une telle mise sous silence, on pouvait bien oublier un moment la famine en Somalie, on n'était pas un jour prêt. C'était pas comme si on découvrait du jour au lendemain cette famine... hum...

    @ Ska: mais j'ai jamais dit le contraire!!! D'ailleurs je suis innocent, c'est Mademoiselle Catherine qui a balancé le morceau! LOL
    En plus, je ne connaissais pas les Seeds avant la mort de sieur Saxon, du coup mon snobisme en prends un coup. Par contre j'ai pas attendu sa mort pour connaitre Farrah Fawcett, ça compte ça? :P

    "The Seeds, ce n'était pas Love non plus..."
    Tu m'intrigues, moi qui aime bcp le groupe d'Arthur Lee

    RépondreSupprimer
  24. Étant donné qu'on va en effet en bouffer du M.J. je te propose de lancer un "concours" de packaging sur la base on ne peut plus simple du dit artiste. Je propose même un titre à ce projet: Michael, vous allez en bouffer !!

    Voilà...histoire de passer le temps,


    Dom

    RépondreSupprimer
  25. Oh, t'inquiètes Docteur: je ne connaissais The Seeds que de nom. Et j'ai jamais dit qu'on aurait parlé davantage de la mort de Saxon si l'autre n'était pas mort en même temps, hein! Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit!

    Par contre, Jean Cocteau avait eu la mauvaise idée de mourir le même jour qu'Edith Piaf. Du coup, plein de gens sont complètement passés à côté de l'information... Pas de bol, vraiment!

    RépondreSupprimer
  26. roh mais ce blog devient de plus en plus culturel! :-)
    Merci pour l'anecdote pour Cocteau, je ne le savais pas. ;-)

    "Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit!"
    Ah mais de nouveau, je me défausse, c'est Ska le vil personnage! Et puis, c'est pas moi qui dirait du mal d'une demoiselle qui boit du cidre à la poire en bottines à Londres :P

    RépondreSupprimer
  27. Bon, au temps pour moi, mais c'est parce que j'ai déjà lu plusieurs fois l'allusion à la mort de Sky Saxon dans des commentaires sur Jackson, alors voilà... Désolé... :-)

    Sinon, bah, pour The Seeds, la comparaison hâtive avec Love, c'est surtout qu'ils sont issus de la même scène californienne à la moitié des années 60. Une même évolution entre garage rock et rock psychédélique. Ils ont même tourné ensemble en 2004, passant par le Trabendo à Paris, peu de temps avant la mort d'Arthur Lee.

    RépondreSupprimer
  28. Tiens je suis tombé là dessus, c'est assez sympa dans le genre et ça devrait te plaire: http://www.whokilledbambi.co.uk/


    Dom

    ps: tardes pas trop pour les chroniques en cours (cf Hedwig & co.), ça serait dommage que tu arrives à la bourre le jour de la rentrée :D

    RépondreSupprimer
  29. merci pour le lien, c'est très frais... je suis choqué! Je vais encore faire des cauchemars... en écoutant le dernier Sunn O))) en accompagnement sonore :D

    RépondreSupprimer
  30. FrankNFurter, je t'ai envoyé un mail depuis ce blog, j'espère que tu as donné "le bon" lorsque tu as crée "Dr FrankNFurter"... Tiens moi au courant si tu n'as rien reçu ! ;)

    RépondreSupprimer
  31. à priori mon fan club passe par cet email pour m'envoyer virtuellement leur amour donc bon...

    je vérifie...

    (faux suspense bien moisi)

    ah vi, je vois un Syco Phante dans ma boite hoooooootmail ^^

    RépondreSupprimer
  32. Je passe juste pour revenir sur le vieux Saxon. The Seeds n'étaient peut être pas Love mais ce n'était pas pour autant un petit groupe. C'étaient même un des plus célèbres groupes de garage sixties et d'ailleurs une des plus belles formations. Leur premiers albums sont incontournables pour tous ceux qui s'interessent un tant soit peu aux 60's. Sky Saxon avait une voix unique, il a écrit quelques-uns des meilleurs morceaux de garage de tous les temps. Bien sûr, qu'il n'aurait pas fait la une de tous les médias mais il aurait mérité un meilleur hommage que ca.
    (J'espère que je ne suis pas aussi pathétique que les fans de MJ.)

    RépondreSupprimer
  33. aussi pathétique que les fans de MJ?
    Tu parles de ceux qui ne reconnaissent pas le caractère malsain qui se dégageait de leur idole?
    Nan Anne, tu n'es pas pathétique, juste passionnée, ce qui dans ce cas est très apprécié ici :-)

    Et puis, juste pour voir comme tu soulignes le caractère garage des Seeds, j'ai regardé justement s'ils avaient été compilé sur les fameux Nuggets du père Lenny Kaye. Et que vois je? Les Seeds sont sur le premier volume.

    CQFD ;-)

    RépondreSupprimer
  34. Mais vous prenez vraiment tous les fans de Michael Jackson pour des abrutis...?

    C'était un personnage malsain, c'est sûr, mais il y a quand même des gens qui l'aimaient pour sa musique, et qui sont donc attristés de sa mort de la même manière qu'on a pu l'être à la mort de Rick Wright ou d'Alain Bashung (pas que je considère qu'ils aient tous le même talent bien sûr...). La différence est que ça n'a pas eu le même impact médiatique. Mais cet impact il faut le prendre dans tous les sens, il a suscité beaucoup de réaction exaspérées ou "aigries" et maintenant vous remarquerez qu'on peut trouver sur le net, non pas seulement des articles sur la mort de Michael Jackson mais des articles sur les réactions diversifiées à cette mort et à sa situation dans les médias. Donc les réactions "les fans sont pathétiques" sont pas forcément mieux que les réactions de ces fans pathétiques en elles-mêmes... Enfin bon, ce que j'en dis... Faut être un peu compréhensif quand même.


    Choune

    RépondreSupprimer
  35. Et bah qu'est ce qui se passe?

    "Mais vous prenez vraiment tous les fans de Michael Jackson pour des abrutis...?"
    Je botte en touche... qui plus est face à une fan de Coldplay, de Linkin Park ou de Queen. Rho qu'est-ce que je peux taquiner lol

    "et maintenant vous remarquerez qu'on peut trouver sur le net, non pas seulement des articles sur la mort de Michael Jackson"
    Mieux vaut tard que jamais, m'enfin bon, vu que le but de ce billet était justement de pointer cet absurde et nauséabond déferlement médiatique (tiens au passage ce midi j'ai découvert que Farrah Fawcett était finalement une grande actrice...). D'ailleurs j'ai bien dit pointer, je prétendais pas non plus pousser une analyse poussée sur la chose comme le regrettait Thom. Et puis note qu'après ce gavage, j'ai autre chose à faire que de chercher maintenant des articles de fond sur MJ... alors que sa musique ne m'a JAMAIS touchée. J'ai d'autre chose plus importante, pointer à pôle-emploi, regarder des nanars...

    Par contre le couplet "les fans sont pathétiques"...je te rassure, s'il n'y avait que les fans de MJ qui étaient pathétiques, ça se saurait. Dès que tu n'es pas capable d'avoir un minimum de recul sur l'artiste... J'ai pas un souvenir précis de ce que j'avais écris à la va vite après la mort de Bashung, mais j'ai tenté de ne pas me lancer dans une hagiographie, ayant suffisamment de recul pour admettre que bon nombre de ses albums sont dispensables ou ratés. Tout comme sa mort au passage, elle m'a attristée, mais mourir d'un cancer du poumon quand on est fumeur... on va pas commencer à crier à l'injustice non plus.

    "Faut être un peu compréhensif quand même"
    Dans la mesure du possible chère Choune, dans la mesure du possible. On fait avec ses capacités (je parle de moi là). Et puis bon, "les fans de MJ sont pathétiques" je ne sais pas si y'a suffisamment de matière pour commencer à partir à l'attaque aussi! J'entends par là, qu'il aurait fallu demander à Anne en quoi ils sont pathétiques alors? C'est pas comme si elle avait écrit les fans de Chris Martin sont pathétiques!
    Bref, encore une apparition remarqué de Choune :P :D

    Sinon il fait chaud et puis c'est l'été quoi... c'est peut-être pour ça qu'elle est partie au quart de tour en fait ;-)

    RépondreSupprimer
  36. Ah non non mais je suis tout à fait d'accord, et l'article je le trouve très bien. C'est juste quand on part trop dans le travers inverse, qu'on commence à partir sur les "c'est n'importe quoi ces fans ridicules qui pleurent la mort de leur idole et qui sont pas contents qu'on profite de cette occasion pour cracher dessus", ben en fait je trouve que ça va un peu loin dans l'aigritude, c'est tout :p


    Choune

    RépondreSupprimer
  37. Justement alors, t'es partie un peu vite il me semble.

    Faut plutôt ratacher son "pathétique" avec ce qu'elle a écrit précédemment pour défendre les Seeds. Elle a juste tenté de se mettre en opposition par rapport aux fans de MJ (ou d'autres) qui manquent de recul. Et encore, elle espérait ne pas être aussi "pathétique" qu'un fan lambda. Donc bon, elle a sorti l'exemple fan de MJ mais elle aurait très bien pu citer les fans de Michel Sardou tu sais!

    Non, tu aimes Michel Sardou? :P

    RépondreSupprimer
  38. Non pas quand même.

    Et je suis partie nulle part moi, je vois ce qu'Anne a voulu dire, j'ai simplement dis que justement il fallait prendre un peu de recul parce qu'on aurait pas les mêmes réactions si c'était pas Michael Jackson, c'est à dire que oui y a un gros tapage médiatique, oui c'est assez désagréable, oui c'est pénible en particulier parce que le type en question était pas franchement un génie et qu'on en fait tout un plat, mais y avait quand même des gens qui aimaient, qui aimaient sa musique, pour certaines raisons (je veux dire justement des gens qui ont du recul, et qui aiment parce qu'ils trouvent des qualités à cette musique) et donc c'est un peu abusé de dire qu'ils sont navrants (mais je dis pas ça par rapport à ce qu'a dit Anne seulement) parce qu'ils sont à leur tour un peu aigris de voir que sous prétexte de bruit médiatique des gens vont allègrement taper dessus alors qu'ils sont déjà sensiblement dégoûtés de la mort de Michael Jackson.

    Tu vois ? Oui y a des fans pathétiques qui réagissent n'importe comment, y en a toujours, mais faut tenir compte de l'effet médiatique qui a des conséquences de tous les côtés, et ne généralisons pas trop non plus ;)


    Choune

    RépondreSupprimer
  39. ah okiiiiii autant pour moi!

    On est d'accord alors. Il est certain qu'il faut pas non plus tomber dans les extrêmes inverses... Tu veux simplement jouer ton rôle de médiateur, histoire de recentrer le débat... mais oh!! c'est mon blog, tu te prends pour qui!!! ;-)

    les bras m'en tombent, elle n'aime pas Michel Sardou! (ceci dit, si ça avait été le cas, j'aurais eu droit à quelques remarques assassines lors de mon billet sur Us Go Home de Claire Denis :P)

    RépondreSupprimer
  40. Ahah ! Pas si prévisible que ça la fan de Queen !

    Et oui, je fais ma médiatrice sur le blog de l'aigri :D


    Choune

    RépondreSupprimer
  41. Farrah Fawcett Vs. Michael Jackson!
    c'est du pareil au même à peu de choses près!
    la 1ère n'a pas eu une carrière cinématographique à couper le souffle (c'est le moins que l'on puisse dire), cependant on peut retenir son étonnante interprétation dans le prenant "Extremities" de Robert M. Young en 1986 avec James Russo.
    quand au cas Jackson, si on prend sa disco en solo, je ne vois guère que "Off The Wall" en 79 pour relever le niveau d'une carrière bien plus médiatique qu'artistique au final!

    RépondreSupprimer
  42. Bordel on part une semaine et c'est le déluge de blalba ici, déjà que tes papiers sont longs alors si en plus il faut se taper les 43 commentaires qui vont avec...merci bien :D

    Off the Wall est en effet le seul opus qui ne me sort pas par les oreilles (entre autre mais après c'est trop intime).

    Dom

    RépondreSupprimer
  43. "après c'est trop intime"...
    passe que dans ta jeunesse t'es allé au ranch Neverland? LOL

    oui bon... pas mal de comm' c'est vrai... merci à MJ donc.

    RépondreSupprimer
  44. pour une éradication parfaite des 80's, faudrait voir à buter Madonna maintenant.
    Et Cookie Dingler (mais ça, c'est déjà plus personnel).
    Et par extension, tous les porteurs de bottines à soufflets.

    (Pardon hein je passais, et j'me disais qu'un 46e serait bienvenu, même s'il est inutile.)

    RépondreSupprimer
  45. oh mais que nenni!
    Tout commentaire est utile (même si plus ça va, plus je me demande si je vais avoir la chance d'avoir un comm' de la part d'un fan de MJ).
    Ensuite, pour Madonna... On est d'accord. Sauf que là, on a à faire à une vraie businesswoman, aucun talent musical, mais pour le reste, hormis son passage à vide (trop d'avance sur le porno chic, merde elle a été visionnaire pour le coup lol)

    Cookie Dingler... t'as un problème avec les femmes libérées? Pourtant, tu sais que ce n'est pas si facile... ^^

    Nan mais à ce rythme là, c'est tellement une purge les 80's que bon... :s

    bref un 46ème comm' pas si inutile que ça, c'est toujours bon de déverser sa bile sur les 80's :P

    RépondreSupprimer
  46. ah merci de défendre les Seeds :-)

    peu de comparaison à faire avec Love je trouve, Love était surtout très pop, des Zombies californiens, les Seeds c'était le cocktail parfait de psyché bien allumé et de garage
    "the wind blows your hair" est une vraie tuerie, You're pushing too hard est canon, et satisfy you relèvera vos playlist dancefloor,
    cela dit j'ignorais totalement le nom de saxon jusqu'à sa mort ^^

    RépondreSupprimer
  47. bon bah ok, je vais me mettre aux Seeds alors! :)

    RépondreSupprimer
  48. pour être complet, je dois cette découverte à celui qui m'a copié un jour la fameuse compilation "Nuggets" recensant les trésors garage US des 60s... et que je n'coute pluzs faute d'autoradiok7 dans mon salon ;-)

    RépondreSupprimer
  49. La volonté de s’écarter du consensuel n’est pas forcément la clé de l’originalité. Quant au cynisme il est souvent l’arme de ceux qui n’ont rien d’autre…

    Article bof et consensuel à sa façon sans grande originalité ni intérêt particulier. Il s’adresse juste à un autre public avec une légèreté de ton très consensuelle elle aussi… mode lancée par CanalPlus ou encore d’autres avant eux et largement reprise par des blogueurs en mal de célébrité/talent/idée neuve/sens littéraire/ …

    Pour rentrer dans le détail : le plus vendu ça affirme au moins une popularité hors du commun.

    « à force de lire que le King of Pop serait un génie de la musique, peut laisser dubitatif » : ah bon ?

    Et « savoir s’entourer » c’est rien ?

    Thriller : 4 chansons de M. Jackson et son empreinte partout tout de même. Il en est qd même l’interprète.

    Le clip vidéo, il l’a « inventé ». Alors ok, c’est peut-être un argument marketing. Il n’en demeure pas moins que ça n’est ni vous ni moi qui avons les premiers pensé et fait réaliser des clips hors de prix pour nos chansons… inoubliables au demeurant du moins pour maman et fiston.

    « Et on n'oubliera donc pas la déconfiture artistique d'un Bad, hormis le fait de vouloir nous faire passer Bambi pour un méchant tout de cuir vêtu (5), cette pantalonnade est à porter au crédit de Jackson lui-même »

    Bad c’est 9 chansons composées par Jackson sur 11. (je viens de regarder wikipedia). Quant au déguisement en méchant de Michael Jackson… oui, c’est le sujet de la chanson… il se fait passer pour un méchant sans en être un. Brillant non ? :p
    Scorcese n’aurait quand même pas laisser passer le costume tout cuir, tout neuf et tout luisant pour un VRAI dur à cuire.

    Sans parler de Dangerous, de History etc…

    « Quincy n'étant plus que co-producteur et Bambi s'occupant en grande majorité de toutes les compositions. » Autant l’appeler par son petit nom. D’abord Quincy c’est charmant et puis, le nommer par son prénom, ça fait « pro » …

    « Du coup comme dans sa vie privée, cet homme a manqué de discernement (6) »

    C’est juste. Mais pas au point d’être un ringard cynique et totalement anonyme.

    RépondreSupprimer
  50. et bien dite moi, attendre enfin un 51 unième comm' contradictoire, que de mal! Un peu tard ceci dit et surtout très décevant, qui plus est quand on s'attaque à la forme du dit post.

    Mais pas au point d’être un ringard cynique et totalement anonyme
    Anonyme... oui et non, quand bien même je me cache derrière un pseudo, au moins je signe mon méfait, et tout le monde ne peut pas en dire autant... cher anonyme.

    J'ai pas envie de ré-expliquer de nouveau le pourquoi du comment d'un tel billet d'humeur, car c'est bien de ça qu'il s'agit, quand a l'utilité de ce dernier, je donne mon avis, libre à chacun d'apprécier ou non, quant à y répondre anonymement...

    Par contre le plus vendu ça affirme au moins une popularité hors du commun... oui et alors, ça prouve quoi, cette popularité hors du commun, faudrait allez au bout de votre pensée anonyme.

    il se fait passer pour un méchant sans en être un. Brillant non ?... ou ridicule, c'est au choix.
    Bad c’est 9 chansons composées par Jackson sur 11... et donc? 9 sur 11, on peut donc admettre qu'il est responsable du disque, non? Fallait 11 sur 11?

    "savoir s'entourer, c'est rien"... Si c'est beaucoup, mais entre s'entourer de musiciens brillants tel Miles Davis et la jeune garde de ce qu'on appelle son second quintette, et les goûts nouveaux riches d'un MJ, la comparaison me parait difficile à tenir.

    Sans parler de Dangerous, de History etc… C'est bien une preuve de ma pudeur, je ne sors pas les dossiers compromettants! Et encore, il nous reste le petit dernier Invincible...

    RépondreSupprimer
  51. Bah je n’ai pas de pseudo sur google… alors en créer un rien que pour vous… je n’ai pas passé le pas.

    « Par contre le plus vendu ça affirme au moins une popularité hors du commun... oui et alors, ça prouve quoi, cette popularité hors du commun, faudrait allez au bout de votre pensée anonyme. » Ca veut dire, puisqu’il faut user des toutes lettres, qu’avec une popularité hors du commun, il n’est pas surprenant que toute la presse en parle !

    Vous aimez à manier l’ironie sans pour autant avoir bcp d’humour… et votre réponse, puérile, ne relève qu’un prétendu manque d’identité auquel je viens de répondre au dessus et s’en repaît… (comique de répétition sans grande profondeur mais le sujet l’est-il cela dit) comme si finalement il n’y avait pas grand-chose à en dire.

    Et en fait sur ce point, j’abonde !

    RépondreSupprimer
  52. merci cher Anonyme pour tous ces compliments, sur mon manque d'humour, je suis aux anges, encore merci.
    Sinon, nul besoin d'avoir un compte google pour signer mais vous avez raison vue le mépris ou la condescendance que vous affichez pour moi, il vaut mieux rester anonyme.
    Bref, je vous laisse à votre psychologie de comptoir (ou pas) puisqu'on est dans les révérences.

    RépondreSupprimer
  53. Il va arrêter d'embêter mon esclave l'Anonyme à la prose de fonctionnaire !
    Dame Eolia

    RépondreSupprimer
  54. Si il n’est pas besoin d’avoir un compte sur google, alors je retente et je mets mon pseudo.
    Pour l’humour…, c’est juste à propos de Bad… et du « brillant, non ? » suivi de « :p ». Je pensais que ça laissait un indice.
    Je ne vois rien qui a trait à la psychologie dans mes propos voire dans les vôtres… mais si la mienne est de comptoir, alors je boirai un coup à votre santé !

    Psychologue de Comptoir

    RépondreSupprimer