Samba pop

Je reprends donc la ou je m'étais arrêté mardi dernier...

Dans la série, les grands pianistes qui furent zicos chez le Prince of Darkness, je voudrais Chick Corea! Mais aujourd’hui, on va s’intéresser à sa période post-Miles Davis, avec son album signé chez ECM qui porte le même nom que son futur groupe de jazz fusion, Return to forever.

C’est bien simple, cet album fait parti de mes albums préférés. Au niveau du line-up, y’a du beau monde, Chick Corea donc au piano (acoustique et électrique), Stanley Clarke à la basse, le souffleur Joe Farell et le couple Airto Moreira/Flora Purim pour la touche Brésil. Finalement la pochette résume plutôt bien l’univers musical de cet album, un voyage, contemplatif (on est chez ECM je vous le rappelle), onirique, à la croisée des musiques du monde (espagnol, mexicaine et brésilienne), intemporel au final.

Dans la continuité de la thématique hebdomadaire, aujourd’hui donc, j’ai choisi une chanson pop très orientée samba avec la jolie voix de Flora Purim. On note aussi l’ouverture du jazz vers les musiques brésiliennes que les années 60 avaient déjà annoncées avec Stan Getz et que l’on retrouvera dans cette décennie avec des artistes comme Wayne Shorter ou George Duke.

A noter que ce même line-up se retrouvera donc sur le 1er album du Return la même année (1972) mais aussi sur le 1er album de la miss Purim une année plus tard.

5 commentaires:

  1. Sony Barilla02/01/2007 20:17

    J'adore la pochette ! Apparemment cet album est un petit bijou. Je vais essayer, de le prendre chez mon disquaire...

    RépondreSupprimer
  2. moi aussi j'aime bien la pochette!
    comme la plupart de celles du label d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. La pochette est pas mal mais elle est trop passe-partout, rien ne vaut une pochette surréaliste telle une bonne de Pink Floyd...

    RépondreSupprimer
  5. oui mais c'est pas le meme budget mon bonhomme!
    quand on sait le fric que mettait le Floyd la dedans
    et puis c'est pas le propos non plus de ce genre de musique, on est pas dans le sensationnel
    ceci dit, j'aime bien les pochettes du Floyd

    RépondreSupprimer