Après le gars d’à coté

Avant de tourner casaque, et de se la jouer crooner parmi les corbeaux, Nick Cave fit parti d’un des groupes les plus allumés des années 80, The Birthday Party, qui naît des cendres de Boy Next Door en quittant l’Australie pour Londres. Le groupe officie dans un post punk extrémiste qui rappelle la scène No Wave qui officie à NYC. A la différence des autres groupes post punks, qui sont généralement plus froid, désespéré, The Birthday Party est plus violent, plus crade.

A l’écoute de Fun House des Stooges, on peut regretter qu’il n’exista pas de filiation directe à cette oeuvre. Or justement (il aura fallu attendre 10 ans), ces camés australiens sont la suite du groupe d’Iggy, un rock incandescent proche du free jazz dans la démarche et drogué accessoirement (d’ailleurs le groupe reprendra en live souvent le titre Fun House). Le plus ou plutôt l’apport de Cave est sans contexte la noirceur, qu’on retrouvera par la suite évidement dans sa carrière solo.

Mr Clarinet fait partie du tout 1er album, et déjà ça détonne!

2 commentaires:

  1. Que dire de Nick Cave qu'il fut le leader d'un des groupes les plus incendiaires des années 80 (Birthday Party ...le live sorti en 2000 est indispensable ) que son époque berlinoise a été pas mal non plus ... qu'il a écrit un des plus beaux textes que j'ai pu lire (Mercy sur tender prey) que j'aime sa reprise de In the ghetto d'Elvis Presley , pleine de fragilité... que la chanson Jack the ripper est terrible ... surtout au moment ou ça s'énerve, que the good son me touche à chaque fois avec ces envolées de violons, que la scène du concert des Ailes du Désir filmé par wim Wender est sans doute une des scènes qui m'a le plus scotché dans mon siège, que henry's dream reste mon album préféré car celui de la découverte, que depuis boatman's call je me retape ses premiers albums ... que j'aime pas quand il fait dans la mièvrerie, que blixa bargeld aurait du rester dans le groupe, que Mick harvey est un génie de l'arrangement et un putain de guitariste ... que j'adore ses chemises à fleur ... bref ...

    RépondreSupprimer
  2. mais on est tout a fait d'accord!
    pour ma part en Tupelo et the Mercy Seat, mon coeur balance...
    Henry's Dream est celui qui me rappelle plus les Pogues, un style entrainant, mais avec un cote cabaret en plus.

    RépondreSupprimer