Les rois du Native Tongue

Ca fait une semaine que ce blog existe et je n’avais toujours pas poster de musique groovy. Aujourd’hui, c’est chose faite, encore que, je mens, car bien qu’étant un groupe de rap, les new-yorkais de A Tribe Called Quest sont plus proches du jazz que de la musique putassière (j’exagère, un peu de musique vulgaire par moment, c’est pas désagréable). En effet, chez eux, pas de flingues, de grosses voitures ou de nymphomanes… on est dans le classieux.

D’ailleurs en rapport au titre de mon post, pour faire simple, on pourra classer le mouvement Native Tongue (dont l’autre meilleur représentant est De la Soul) comme le pont entre Rap East Cost et le futur Jazz-Rap de Gangstar ou les 1ers The Roots.

The low end theory, leur deuxième album peut-être considéré comme le moins festif, le plus serieux, avec bon nombre de samples issus du jazz (Grant Green, Weather Report...). A noter que sur un titre, Verses from the Abstract, monsieur Ron Carter vient preter main forte aux petits jeunes de NYC. Si c’est pas une preuve du talent unique de ce combo, je comprend plus...

A Tribe Called Quest – Excursions

2 commentaires:

  1. En effet, ne serait-ce que leur morceau "Jazz (we've got)" dans the Antology qui illustre parfaitement tes dires...
    A écouter encore et encore...

    RépondreSupprimer
  2. Justement j'hesitais a mettre ce titre, et puis j'ai decide de mettre plutot Excursions pour son intro.

    RépondreSupprimer